AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Lucie Dervian - Patrouilleuse [Validée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucie Dervian
Nouvel arrivant
avatar

Nombre de messages : 231
Age : 26
Temps passé à Hollow Dream : Plusieurs mois
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Lucie Dervian - Patrouilleuse [Validée]   Dim 31 Déc - 0:21

(Modifications présentées dans un paragraphe à la suite du texte original =P)

Nom: Dervian
Prénom: Lucie
Surnom: Lulu
Age du coma: 22 ans
Temps passé à Hollow Dream:
- en tant qu'humain: Entre 7 et 8 mois
Ancienne profession: Etudiante en médecine
Résistant ou Séparatiste? Résistante

Description physique:
Lucie est une jeune fille que la plupart des hommes trouveraient jolie mais elle n'est pas un top model pour autant. Elle possède un visage aux traits fins: Un nez aquilin, bien que légèrement bossu, des pommettes à peine saillantes et des lèvres fines. Sa nature joyeuse et optimiste se lit dans ses yeux émeraude, qui pétillent quand elle parle à quelqu'un. Son visage est très expressif si bien qu'elle sait très bien représenter sa pensée sans dire un mot en faisant des mimiques plus qu'exagérées. Le vert de ses yeux est très profond, si bien qu'elle en a fait une arme de séduction redoutable à laquelle peu d'hommes peuvent se vanter d'avoir résister. Ses cheveux quant à eux sont bruns avec quelques nuances de roux et elle s’est fait faire des reflets noirs.
Lucie est aussi une grande sportive qui a fait dix ans de gymnastique et huit ans d'escrime, ce qui s'en ressent sur son corps. Elle est très souple et vive, finement musclée, tout en ayant gardé des formes plutôt avantageuses. De part sa petite taille (1m61) et sa fine taille, elle peut se glisser facilement dans des endroits exigus et des passages étroits.

Lucie est quelqu’un qu’on pourrait qualifier de « Fashion victim », car il est rare de ne pas la voir porter des vêtements de marque. Si la société de consommation marche aussi bien, c’est sûrement parce que Lucie y a grandement contribué ! Seulement une fois arrivée à Hollow Dream, elle a très vite appris à se défaire de son image branchée. Elle ne se maquille pratiquement plus (En même temps il est assez rare de trouver du maquillage à Hollow Dream) et, bien qu’elle ait conservé son goût pour les vêtements colorés, elle ne passe plus des heures à savoir ce qu’elle va mettre.

Description morale:
Lucie est l'archétype de la bonne vivante: elle adore bien manger, bien boire et faire la fête toute la nuit. Ses amis ont une place très importante dans sa vie et elle accorde une grosse partie de son petit budget à des sorties avec eux. Elle est très intelligente et cerne très vite la personnalité des gens qui l'entourent. Elle est aussi très sympathique, elle est aimée de beaucoup de monde pour sa bonne humeur et son optimisme. Elle a beaucoup d'humour et on peut être sûr qu'elle fera rire tout le monde lorsqu'elle raconte ou fait une blague.
Cependant, Lucie est loin d'être parfaite. Elle est très franche avec les autres, ce qui est une qualité mais elle peut souvent oublier d'annoncer les choses en prenant des pincettes avec certaines personnes ce qui lui a valu, surtout pendant sa scolarité, de nombreuses répressions. Elle est assez jalouse et possessive quand elle sort avec un homme, et se mets très vite en colère quand on aborde avec elle certains sujets. Et bien que ces colères soient très rares, quand Lucie s'énerve, mieux vaut pour celui qui est victime de ses foudres qu'il se taise et qu'il n'aggrave pas son cas... Elle a beaucoup de répartie et ne se laisse pas marcher sur les pieds ce qui lui a encore une fois valu de s'attirer les foudres de pas mal de monde... Elle a aussi conservé les traits de caractère d'une adolescente de part le fait qu'elle soit très impulsive et qu'elle ne pense pas aux conséquences de ces actes. Mais ce qui la fait le plus souffrir, c'est sa naïveté. Elle a un mal fou à voir qui est digne de confiance ou pas. Elle part du principe que les gens qui lui parlent lui veulent du bien ce qui n'est pas le cas la majeure partie du temps. Ainsi elle souffre beaucoup des trahisons et des abus de confiance des autres. De nature généreuse et serviable, elle finit par être exploitée et elle met un temps considérable à s'en rendre compte. Elle est infiniment triste quand ce genre de choses arrive, même si elle ne le montre pas, pour éviter que ses proches ne se fasse du souci pour elle. Lucie intériorise beaucoup sa douleur, ce qui explique la virulence de ses crises de nerfs. Elle tombe aussi facilement amoureuse et à du mal à trouver quelqu'un avec qui établir une relation durable, ce qui la rend encore plus triste.
Lucie est aussi un véritable pilier pour les autres. C'est une fille à qui l'on confie facilement ses problèmes, de part son charisme et son mutisme sur les choses qui ne doivent être criées à tue-tête sur tous les toits. Elle ne se laisse pas démonter par un évènement inattendu et à des nerfs à toute épreuve. Les crises de nerfs sont extrêmement rares mais quand elles surviennent, Lucie se mets à pleurer sans s'arrêter pendant des heures. C'est aussi une jeune fille sensible, qui adore la peinture et le cinéma.

Lucie n’a pas réellement changé depuis son arrivée, mais elle a tout de même appris à se modérer (un peu) et elle sait surtout mieux mener des personnes. Elle s’est beaucoup consacré à l’accueil des nouveaux venus, et leur a appris beaucoup de choses, notamment à chasser, ce qui lui a valu d’être assez appréciée au sein du clan.

Style de combat: Le fait que Lucie aie fait huit ans d'escrime lui a permis de manier l'épée avec une technicité impressionnante et une grande précision. Cependant, lors d'un combat, elle préfère foncer tête baissée. Elle se bat donc avec deux épées, pour avoir la plus grande amplitude possible dans ses attaques, et pour parer plus facilement celles des autres. Le combat n'est pas l'activité préférée de Lucie mais elle aime bien trancher du méchant de temps en temps. Sa grande maîtrise de l'épée lui permet de ne pas utiliser d'arme à feu cependant, elle a toujours un petit revolver attaché au dessus de sa cheville.

Mais avec le temps passé à combattre à Hollow Dream, Lucie a appris à rendre son style beaucoup moins fin et préfère désormais foncer dans le tas sans grande finesse que déclencher des bottes sophistiquées. Depuis l’attaque du manoir des Ombres, elle est nettement moins friande de combat et évitera le plus possible l’affrontement. Elle a conservé son arme à feu.

Phobie(s): L'abandon, la solitude
Autres: Elle peut regarder le feu pendant des heures, car c'est l'une des plus belles choses au monde pour elle. Elle est dépendante au chocolat.

Elle n’aime pas le schisme parmi les humains et essayent de réunir les deux clans, bien que cela soit peu efficace.

Comment avez-vous connu Hollow Dream?
Ben, l’Admin m’en a parlé on va dire… Huhu… XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucie Dervian
Nouvel arrivant
avatar

Nombre de messages : 231
Age : 26
Temps passé à Hollow Dream : Plusieurs mois
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Lucie Dervian - Patrouilleuse [Validée]   Dim 31 Déc - 0:23

Histoire:

Le soir du 6 avril 1991 vit naître la petite Lucie à Lille. L’accouchement de Mme Dervian ne fut pas de tout repos mais elle avait déjà connu cette douleur un an auparavant en mettant au monde son fils Éric. Et deux ans plus tard, dans la nuit du 9 novembre, Mme Dervian accoucha à nouveau d’un petit Daniel.

Aussi loin qu’elle se souvienne, Lucie s’est toujours très bien entendue avec ses deux frères, bien qu’elle fut plus complice avec Éric qu’avec Daniel. Dés l’école primaire elle était bonne élève mais elle revenait à la maison avec des punitions pour bavardages... A cette époque, déjà, elle n’était pas ravie d’aller en cours. A huit ans, elle commença la gymnastique, puis à dix, l’escrime.

Puis vint le collège, une époque bénie pour elle. C’est là qu’elle rencontra les gens avec qui elle continua de traîner à l’université: Lucas, Myriam et Franck. De plus, le fait qu’elle ne soit pas moche et qu’elle se soit entourée sans s’en rendre compte de deux des personnes les plus populaires du collège, elle aussi, à son tour, fut connue et respectée de tous. Cependant, même si tout se passait bien avec ses camarades de classe, avec les professeurs, c’était une autre histoire... Les punitions et les avertissements pleuvaient, ce qui n’était pas vraiment du goût de ses parents. Il fallait dire que Lucie bavardait mais surtout, qu’elle oubliait vite les règles élémentaires de politesse avec ses supérieurs. En même temps, on ne pouvait pas nier que les professeurs s’acharnaient sur elle... Pour eux, il était inadmissible qu’une jeune fille avec des résultats pareils ait un comportement aussi virulent. Mais au lieu de motiver cette dernière, cette remarque lui donnait encore plus envie de faire ce qu'on lui reprochait.

Et ce cercle vicieux continua jusqu'au soir du 5 décembre 2006. Une fois de plus, Lucie revint ce jour-là à la maison avec une remarque dans son carnet de correspondance. C'était la troisième remarque depuis son entrée en seconde. Et ce fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase. Son père ne manqua pas de le lui faire remarquer.
-Bon sang Lucie, ça fait depuis trois ans que ça dure! J'en ai vraiment marre de tes conneries!
-Mais ils sont trop cons! J'ai pas envie de leur faire des salamalecs! Ils pensent qu'à nous descendre! Ils ont oublié qu'ils étaient censés nous apprendre des trucs!
-Oui, mais ils restent supérieurs à toi tu dois donc les respecter même si ça ne t'enchante pas!
-Alors ça! Je peux te dire que ce jour est pas encore arrivé!
Voyant que sa fille était bornée et qu'il n'allait sûrement pas la faire changer d'avis avec les méthodes ordinaires, il décida d'employer les grands moyens:
-Maintenant ça suffit! J'en ai assez entendu! Tu sors plus avec tes amis pendant un mois!
-Quoi?! Pendant un mois?!
-Il faut que ça change Lucie!
-Eh ben c'est pas près de changer avec tes méthodes de merde! C'est dégueulasse!
-Tant pis pour toi, tu l'as cherché.
Elle serrait les poings pour contenir sa colère. Elle serrait si fort qu'elle sentait ses ongles pénétrer dans sa chair. Puis elle ne peut plus contenir toute la violence que cette décision avait crée en elle:
-T'es qu'un salaud!
La réponse ne se fit pas attendre: Lucie se prit un magistral revers de main dans la figure. Il l'avait frappé avec une telle force qu'elle était tombée parterre. Puis ils ne dirent plus rien. Elle regarda juste son père droit dans les yeux et à ce moment-là, il pu y voir toute la haine que sa fille avait désormais pour lui. Les yeux remplis de larmes, elle se releva et fonça vers sa chambre avant de claquer la porte avec une telle force qu'elle faillit sortir de ces gonds.

M. Dervian ne savait plus quoi dire. Il regrettait son geste, jamais il n'aurait du la frapper. A l'intérieur de sa chambre, dans les bras d'Éric, Lucie aussi regrettait d'avoir insulté son père. Mais peut-être par orgueil, elle décida de ne rien dire. Pendant ce temps, il était allé voir sa femme qui préparait le dîner.
-Je n'aurais pas du, Liliane...
-C'est vrai mais elle n'aurait pas du te parler comme ça...
-Je regrette tellement...
-Allez, elle va te pardonner... même si ça prendre un peu de temps... Tu sais comment elle est... Ca ira mieux bientôt.
-Attends je sais!
Il se leva en trombe et regarda sa montre. Il enfila rapidement son manteau et mis des chaussures.
-Chéri, où vas-tu?
-Oh juste me promener un peu je reviens vite.
Mme Dervian n'était pas dupe et connaissait bien son mari: il allait faire une surprise à sa fille. Il embrassa sa femme puis sortit de la maison. Environ une demi-heure plus tard, Lucie sortit de sa chambre, un vase de fleurs à la main. Elle entra dans la cuisine.
-C'est bientôt prêt?
-Très bientôt ma chérie.
-Je viens changer l'eau de mes fleurs...
En fait, elle était venue voir son père pour lui présenter ses excuses mais elle n’osait pas trop le dire à sa mère. Elle finit par demander timidement:
-Où est Papa?
-Il est sorti pour se promener.
-Ah, d'accord.
Quelques minutes plus tard, le téléphone sonna. Mme Dervian décrocha.
-Allô oui?...Oui, c'est moi... Quoi?!...Bien je vous remercie, nous arrivons tout de suite...
Elle avait dit cette phrase avec une tristesse insoutenable, ce qui frappa Lucie. Elle leva la tête et vit sa mère verser une larme en raccrochant le téléphone.
-Maman?...Qu'est-ce qui se passe?
-C'est ton père ma chérie, il a eu un accident de voiture...
Lucie laissa tomber le vase par terre. Des morceaux avaient volé partout sur le sol de la cuisine.

Lucie ne fut plus la même. Elle perdit du poids, ne riait plus, ne parlait plus. Quand on leur avait rendu les affaires de son père qui étaient dans la voiture, elle découvrit un chemisier bleu avec des fleurs violettes et turquoise, le chemisier qu'elle avait toujours voulu mais qui coûtait très cher. C'est là qu'elle compris que son père était sorti pour le lui acheter, en espérant se faire pardonner plus vite. Ainsi elle eut la mort de son père sur la conscience pendant une longue année, jusqu'au procès du chauffard alcoolique qui l'avait percuté de plein fouet à un carrefour. Le fait que quelqu'un soit jugé coupable de la mort de son père la libéra de ce poids. Et petit à petit, Lucie redevint celle que les autres connaissaient, joyeuse et optimiste et le souvenir de son père ne devint plus douloureux. Puis Lucie décida d'aller en faculté de médecine pour devenir médecin urgentiste. Elle passa le cap de la première année avec brio et pu enfin consacrer plus de temps aux sorties avec ces amis.

Et puis un jour, le 24 mars 2012, alors que Lucie sortait du tramway pour rentrer chez elle (un petit studio que sa mère avait acheté), un jeune homme l'interpella.
-Excusez-moi Mademoiselle, vous n'auriez pas l'heure?
-Euh, si attendez, il est...
Et c'est là qu'elle le reconnut:
-Gui... Guillaume?
-Comment vous savez mon nom?
-C'est moi, Lucie! On est sortis ensemble en troisième!
-Lu...Lucie?! Ah merde je t'avais pas reconnu!
Ils marchèrent tous les deux, ils habitaient dans la même rue. Puis ils décidèrent d'aller un manger un bout dans un fast-food puis ils se promenèrent dans un square. Finalement, il l'invita à boire un verre chez lui. Ils s'embrassèrent sur le pas de la porte et finirent au lit. Tout s'était passé très vite mais tout naturellement. Elle s’installa très vite chez lui, car il avait un appartement assez grand, et tout se passa très bien entre eux deux.

Puis vint le soir du 25 juillet 2013... Myriam avait invité Lucas, Franck, Lucie et Guillaume en boîte pour son anniversaire. Seulement la boîte de nuit, Guillaume n'avait jamais aimé ça. Il demanda donc à Lucie de faire croire qu'il était malade.
-Oh allez s'il te plait viens!
-Non, Lucie je déteste ça...
-Allez t'y vas jamais! Pour une fois! Pour Myriam!
-Oui mais bon on aura qu'à l'inviter à dîner...
-Pour moi, alors...
Il hésita longuement puis finit par dire oui
-Mais juste pour cette fois hein!
-Oui merci ^_^
Ce soir-là, Lucie mit le chemisier qui fut aussi le dernier cadeau de son père et enfila une veste rayée de vert, de bleu, de rouge, de jaune, d'orange, de rose... On n’aurait pas pu trouver de tenue plus remarquable. Elle enfila un jeans bleu foncé faussement usé aux genoux et avec des trames sur les cuisses. Elle mit un peu de mascara très noir et enfin elle était prête à faire la fête toute la nuit.
La soirée commença très bien. L’ambiance était au rendez-vous et le thème du disco convenait très bien à Lucie qui s'éclatait avec Lucas sur la piste de danse pendant que Franck et Myriam se reposaient en sirotant un cocktail à leur table. Guillaume n'avait pas encore dansé mais n'allait pas tarder à le faire: il l'avait promis à Myriam. Cette dernière se leva d'ailleurs de table et sortit de la discothèque, pour répondre à un appel d'une de ses amies. Et c'est à 23h46 que c'est arrivé...

La discothèque avait été construite sur des anciennes catacombes. Mais ça personne ne le savait, même pas le propriétaire. Étant donné le poids du bâtiment et celui des gens qui se défoulait sur la piste de danse, le sous-sol céda et la discothèque s'écroula sur elle-même. Myriam ne pu qu'assister impuissante à la scène... C'est elle qui fut la première à prévenir les secours. Lucas était encore conscient mais un bloc de pierre le coinçait aux jambes. Deux fractures ouvertes et sept avec déplacement. La chute de Franck avait été amortie par le canapé dans lequel il était assis. Malgré tout, il s'en tira avec un traumatisme crânien, six côtes cassées et une fracture du poignet droit. Lucie avait été projetée contre un mur. De ce fait, elle n'avait rien reçu sur la tête mais le choc fut tel qu'elle développa un traumatisme crânien très important. Elle tomba dans le coma dans l'ambulance juste après avoir entendu la voix de Myriam lui disant que Franck et Lucas étaient en vie mais qu'elle ne savait pas où était Guillaume..

Alors, quand Lucie sera arrivée à Hollow Dream, et qu'elle saura pourquoi elle est dans ce village, elle n'aura plus qu'une idée en tête: retrouver Guillaume qui peut être n'importe où dans ces bois immenses et qui est peut-être lui aussi dans le coma. Mais ce qu'elle ne sait pas, c'est que Guillaume a été retrouvé quelques heures plus tard, empalé sur un morceau d'armature de béton armé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucie Dervian
Nouvel arrivant
avatar

Nombre de messages : 231
Age : 26
Temps passé à Hollow Dream : Plusieurs mois
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Lucie Dervian - Patrouilleuse [Validée]   Dim 31 Déc - 0:24

Histoire (suite):

« - Allez Lucie ! Debout ! »

Le jeune humain venait de tirer Lucie de sa sieste. Elle ouvrit un œil et constata que Flint, un résistant arrivé quelques jours plus tôt, tenait une arme dans sa main droite et lui secouait l’épaule de la main gauche. En temps normal, elle aurait rouspété, mais la présence de cette arme dans la main de son compagnon lui indiquait que quelque chose n’allait pas. Elle se redressa immédiatement. Elle vit alors tous les résistants sortir en trombe du refuge, se précipitant dans la ruelle à une vitesse ahurissante.

« -Mais enfin, qu’est-ce qui se passe ? demanda-t-elle
-C’est les ombres ! Elles ont kidnappé Kim !
-Quoi ? Kim est en danger ? Vite pas de temps à perdre ! »
Lucie s’empara de ses épées, posées sur une table proche du canapé où elle se reposait et sortit en courant du salon tout en accrochant les fourreaux de ses lames à sa ceinture. Une fois dehors, elle dégaina ses armes et courut le plus vite qu’elle pu parmi les autres humains. Elle n’avait même pas réfléchit, dés que Flint avait parlé, elle savait ce qu’il fallait faire.

* Saloperies d’ombre ! On va les avoir ! Enfin... Ouais! On va leur rentrer dedans…*

A ce moment, il y eut un vide dans l’esprit de la jeune fille. Ils allaient foncer sur les ombres, comme ça, sans préparation ? Elle se rendit compte bien trop tard que son impulsivité et l’effet de masse venaient de lui jouer un tour. Elle stoppa net sa course.

« - Non ! Arrêtez ! »

Elle hurla, s’égosilla, tenta de faire entendre sa pauvre voix pendant plusieurs secondes interminables. Mais qu’espérait-elle ? Stopper une horde d’humains enragés comme ça ? Il était déjà trop tard. Le funeste engrenage venait de s’enclencher. Lucie était désespérée. Bien sûr qu’il fallait sauver Kim, et que chaque seconde qui passait augmentait les chances de ne plus jamais revoir la jeune femme. Mais foncer bêtement sur l’ennemi ne servait à rien. Et elle ne pouvait rien faire pour empêcher ça.

Elle repris finalement sa course, inquiète, tendue. Elle ressentait une sensation de malaise insoutenable, elle sentit une boule lui nouer l’estomac. Lucie ne voulut pas se dire que c’était de la peur, mais il fallait bien dire qu’elle n’était pas prête à attaquer les créatures. Elle tourna la tête et vit que des chimères s’étaient jointes aux humains. Elle n’avait même pas remarqué que le troupeau qu’ils formaient était passé devant leur tanière.

Et puis finalement, ils virent tous le manoir des Ombres se dresser sur la colline. Ils allaient droit au massacre, Lucie le savait, mais elle savait aussi qu’elle ne pouvait vraiment plus rien faire. Une larme perla sur la joue de la résistante. Elle n’était pas prête à voir ça, pas prête à y participer et encore moins à voir ses amis morts. Car elle en était sûre, cet assaut ne pouvait pas être victorieux. Peut-être allaient-ils vaincre les ombres, mais ensuite, qu’est-ce qui aurait empêché les Chimères de se jeter sur eux. Et puis, les ombres avaient toujours existé à ce qu’elle sache, et elle doutait qu’on puisse les éradiquer d’un claquement de doigts.

Ca y était, ils venaient d’exploser les portes de la demeure. A partir de ce moment, la jeune femme ne pensa plus à rien d’autre qu’à sa survie. Elle voulait à tout prix sortir de ce coma, elle voulait vivre, revoir ses amis, sa famille… Cette pensée la taraudait, si bien qu’elle était prête à tuer n’importe quelle créature qui aurait eu qu’un semblant d’hostilité envers elle. Une de ces lames entailla profondément une des Ombres surprise qui n’avait pas pu utiliser sa transparence pour esquiver les coups. Puis ce fut encore une autre qui tomba à terre, mortellement blessée. Lucie sentit quelque chose meurtrir son bras gauche, si bien qu’elle manqua de lâcher son épée, mais elle tint bon et se retourna vers son agresseur pour le décapiter. Le coup était parti tout seul, elle avait l’impression que son cerveau et son corps étaient complètement dissociés. Normalement, elle aurait était paniquée de voir qu’elle avait ôté la vie avec une telle violence, bien que la vie soit une chose très relative pour une créature, mais en plein dans la mêlée, la jeune file n’était plus elle-même. Elle était véritablement rentrée dans un état second. Elle ne ressentait plus rien. Ni la douleur des coups qu’elle encaissait, ni la tristesse de voir ses camarades tomber, encore moins le trouble de tuer aussi facilement. Rien. L’étudiante finit même par ne plus distinguer ses ennemis de ses amis et elle douta parfois d’avoir tué une créature et un de ses coéquipiers. Son instinct de survie était le plus fort, et elle l’avait laissé la gagner entièrement.

Puis Lucie eut tout d’un coup chaud. Très chaud. Trop chaud. Elle ne s’en rendit pas tout de suite compte, mais les flammes venaient de gagner la salle principale. Elle s’arrêta net. Une partie de la charpente s’écroula sur des créatures et un groupe d’humains. En pleine bataille, ce même instinct de survie qui faisait d’elle quelques minutes plus tôt un pantin sans âme lui dictait de courir le plus vit qu’elle pouvait vers la sortie. Une poutre la manqua de peu. Elle se fit l’étrange réflexion que cette situation lui évoquait son accident à l’origine de son coma. Peut-être le fait de tout voir s’écrouler, ou les gens paniqués et blessés hurlant qu’on vienne les aider. Et sans s’en rendre compte, Lucie venait de sortir du manoir, à moitié en flammes. Elle voulut reprendre son souffle, mais elle vit alors la nuée des résistants foncer vers les grottes des Chimères.

« - Qu’est-ce qui se passe ? Vous allez où ?! Hey ! Attendez ! »

Une fois de plus, la jeune fille suivit le troupeau, sans vraiment savoir pourquoi. Elle ne comprenait pas pourquoi ils n’étaient pas repartis vers le refuge. Si ils étaient sortis, c’est parce que Kim était avec eux ? Il n’y avait rien d’autre à faire… Alors pourquoi se diriger à l’opposé ? Lucie n’était pas tranquille. Qu’est-ce qui pouvait donc bien se passer de si important pour que tout le monde court dans la tanière de leurs compagnons d’infortune ? Il fallait qu’elle parle à Mary, mais où pouvait-elle bien être ? C’est là qu’elle vit que la meneuse était à la tête du groupe massif qui dévalait une pente raide. Lucie prit de la vitesse, pour se rapprocher de la leader, mais il était déjà trop tard.

Les Humains pénétrèrent dans l’antre des Chimères et Lucie ne pu plus avancer. Elle préféra rester dehors que de s’engouffrer dans ces galeries étroites où avançaient difficilement les résistants qui s’amoncelaient dans les passages exigus. Quelques minutes pendant lesquelles Lucie ne pensait plus à rien passèrent, puis ce fut les gens restés au refuge, menés par Kim qui débarquèrent dans la clairière. La jeune femme interpella une petite fille.

« - Hey, Elise, tu sais ce qui se passe ?
- Kim a dit qu’on allait sortir… »

Lucie comprit alors en une fraction de seconde de quoi il était question. Mary avait trouvé un moyen de quitter cette vallée maudite. Une sorte d’euphorie emplit le cœur de l’étudiante. La fin du calvaire était proche, elle allait enfin pouvoir revoir sa fac, son appartement, sa mère, ses frères, Lucas, Frank, Myriam et surtout Guillaume… Enfin, après plusieurs mois à vivre dans l’horreur et à constamment rester sur ses gardes, elle allait enfin sortir de son coma. Son cœur fit un bond dans sa poitrine lorsqu’elle vit Mary sortir de la grotte et Kim lui donner un objet que Lucie n’identifia pas. En réalité, elle n’en avait rien à faire de savoir ce qu’était cet objet. Tout ce qui comptait, s’était se réveiller. Les créatures venaient de pénétrer dans la clairière elles aussi, mais peu importe, tout l’espoir qu’elle avait nourrit pendant ces derniers mois était enfin concrétisé. La meneuse des humains unit finalement les deux artefacts. Et puis…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucie Dervian
Nouvel arrivant
avatar

Nombre de messages : 231
Age : 26
Temps passé à Hollow Dream : Plusieurs mois
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Lucie Dervian - Patrouilleuse [Validée]   Dim 31 Déc - 0:25

Histoire (suite):

« -Attention, j’y vais ! »
Lucie prend son élan, baisse son bras puis lâche la boule une fois au sol. Cette dernière fonce sur le parquet ciré, et termine sa course en explosant les quilles au bout de la piste. Le moniteur affiche en lettres fluo « STRIKE ».
« -Alors qui c’est la meilleure ? Hein qui c’est ? C’est moi ! Hey, regardez, pour fêter ça, je vous fais un petit Moonwalk ! »
Elle fait demi-tour et entame son pas de danse.
« - Pff ! T’appelles ça un Moonwalk ? s’écrie Lucas. Même ma Grand-mère a plus de rythme que toi !
- Mwahaha ! Tu dis ça parce que tu es jaloux de mon sens du rythme, et en plus parce que j’ai fait mon troisième strike d’affiler et que tu caracoles toujours en dernière position ! Je suis juste imbattable ! Big up pour qui ? Big up pour moi !
-Rho, quelle modestie… lance Myriam.
-C’est pour ça que vous m’aimez ! »
Elle se tourne vers Guillaume.
« -Surtout toi hein !
- Bien sûr ma chérie ! »
Elle s’installe sur ses genoux et l’embrasse au coin des lèvres.
« - Maintenant regarde bien, parce que c’est Tonton Frankie qui va jouer !
- Ouais, et même que je vais t’exploser !
- Dans tes rêves mon Coco ! »
Frank se lève, et va choisir une boule. Myriam se tourne vers Lucas.
« - Alors, comment ça va avec Amélie ?
- Tout va bien, pour une fois on a aucun problème. En plus, je te raconte pas la nuit qu’on a passé hier…
-Rhooooooooooo, petit coquin ! s’exclame Guillaume.
-Hey, hey, hey, hey, stop là! lance Lucie. On a dit que ce soir on parlait pas de sexe!
-Tu as dit ça ! lui répond Franck. Tu sais très bien que c’est impossible pour nous !
-Nan mais quelle bande d’obsédés ! Vous pouvez deux secondes à autre chose ?
-Ouh là, deux secondes ! C’est dégueulasse, t’es beaucoup trop exigeante ! dit Lucas avant d’éclater de rire, suivi par Franck, Myriam et Guillaume.
-Vous êtes affligeants… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucie Dervian
Nouvel arrivant
avatar

Nombre de messages : 231
Age : 26
Temps passé à Hollow Dream : Plusieurs mois
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Lucie Dervian - Patrouilleuse [Validée]   Dim 31 Déc - 0:26

Histoire (suite):

Quand Lucie reprit ses esprits, elle était allongée parterre. La lumière avait été si aveuglante, même les yeux fermés elle avait été éblouie. Des flashs de lumières zébraient encore sa vision et ce n’est qu’après plusieurs longues secondes qu’elle pu enfin voir clair autour d’elle. Pourquoi avait-elle repensé à se souvenir ? Et puis, cela semblait si vrai… Aurait-elle revécu un moment de sa vie ? Non c’était impossible… Puis Lucie fut tirée de ses pensées par une sensation désagréable de froid. Elle avait très froid. Ce n’est qu’à ce moment qu’elle réalisa que quelque chose avait changé. Sûrement c’était elle cogné la tête en tombant, comme lors de son arrivée avec Raphaël et Mademoiselle Grey, car même un aveugle aurait remarqué que le sol de la forêt, autrefois recouvert de feuilles mortes, l’était désormais de neige. Mais oui, bien sûr, il neigeait ! Mais alors, cela voulait dire qu’ils étaient encore à Hollow Dream. Elle se releva en sursaut et constata avec horreur qu’effectivement, elle était toujours bloquée dans cet endroit cauchemardesque. Elle se releva difficilement, et constata alors que tout le monde semblait figé. Les créatures et les Humains regardaient autour d’eux, inquiets. Il y eut un moment de flottement, puis quelqu’un s’écria :

« -Vous avez pas vu quelque chose bouger ? »

Les évènements suivants se déroulèrent alors à une vitesse hallucinante. Lucie vit sentit quelqu’un ou plutôt quelque chose passer très prés d’elle pendant une fraction de seconde, puis elle vit avec horreur une Chimère se faire éviscérer, dans l’incompréhension la plus totale. Puis une ce fut une Ombre qui se fit happer par la glace. La panique s’empara de toutes les personnes présentes dans cette clairière et les gens s’enfuirent le plus vite qu’ils purent. Lucie courra le plus vite qu’elle pu. Elle slaloma entre les arbres nus de cette forêt maudite et finit par rejoindre un groupe de résistants. Ils prirent leurs jambes à leur cou jusqu’au refuge, où ils purent souffler un peu. Lucie s’adossa contre un mur, puis se laissa glisser le long de la paroi. Elle était effondrée. Elle entendit quelques uns de ces camarades prendre Mary à parti dans la pièce d’à coté. Certes, Lucie en voulait à Mary, elle lui en voulait énormément sur le coup, mais elle réfléchit un peu et changea d’avis. Après tout, c’était une chose inespérée, elle aurait fait exactement la même chose à sa place. Mais Lucie n’y pensa pas plus que cela. Elle avait l’impression qu’elle allait exploser. Il s’était passé trop de choses en trop peu de temps. C’était beaucoup trop d’émotions à la fois. La jeune fille fondit en larmes et pleura sans arrêt pendant de longues minutes. Elle serait restée là, toute seule, encore longtemps, si quelqu’un n’avait pas hurlé : « Au feu ! ».

Lucie leva la tête et constata avec stupeur que le refuge brûlait en face d’elle. Effrayée, elle eut alors une réaction qu’aujourd’hui encore elle ne s’explique pas : elle monta les escaliers en trombe et pénétra dans sa chambre elle sortit une valise trouvée au Cardinal’s Jail d’en dessous de son lit et y fourra tout ce qu’il y avait dans son armoire et sur son bureau. Peut-être parce que c’étaient les seuls souvenirs qu’elle gardait de sa vie, peut-être parce que ces objets et ces vêtements était l’un des rares éléments sécurisants dans cet endroit ou peut-être parce qu’elle ne voulait pas voir brûler le chemisier que son père lui voulait lui offrir le jour de sa mort, elle réagit de cette façon, mais il lui est impossible de dire réellement ce qui lui à traversé l’esprit à ce moment-là. Mais quand elle sortit de son petit coin à elle, les flammes avaient gagné l’escalier. Il ne lui restait plus qu’une solution : elle sauta par la fenêtre du couloir. Heureusement pour elle, sa chambre était au premier étage et sa chute fut en plus amortie par l’épais manteau neigeux qui avait déjà recouvert le sol. Elle sentait cependant que sa cheville droite avait cédé et c’est en boitant qu’elle suivit les autres Humains vers la Bibliothèque, qui allait désormais être son nouveau refuge.

Rester optimiste, quoi qu’il arrive, rester souriante. Lucie n’avait de cesse de se répéter ses deux phrases durant les jours précédents. Elle n’avait aucune envie de montrer son trouble. Et puis, si elle ne s’en chargeait pas, qui allait remonter le moral des autres ? Même si les sombres temps que vivaient les humains les rendaient absolument hermétiques à toute forme d’humour, Lucie ne désespérait pas. Il fallait bien trouver un moyen de s’occuper aussi. Elle apprenait aux nouveaux venus comment chasser, mais en dehors de ces périodes de stress intense, elle n’avait absolument rien à faire. Lucie arpente ainsi la bibliothèque pendant son temps libre pour trouver de quoi s’occuper ou d’éventuels renseignements sur comment annuler le sortilège. Lucie voulait retrouver le Hollow Dream qu’elle avait connu avant que la neige ne tombe. Elle était presque nostalgique de ce temps… C’était assez paradoxal, mais elle aurait tout donné pour revenir en arrière. Bien sûr, son vœu le plus cher était toujours de sortir de cet endroit maudit, mais dans la réponse de la vallée à la tentative de sortie des humains avait été sans appel, et Lucie avait bien compris qu’il n’était plus utile de chercher une sortie, sauf si bien sûr ils cherchaient à aggraver leur cas. Quoiqu’il en soit, Lucie arbore un large sourire, bien que derrière cette façade se trouve une jeune fille inquiète et troublée par les funestes évènements qui ont frappé la vallée du coma…

(Pfiou, enfin fini =P)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Malone
Without a trace
avatar

Nombre de messages : 1749
Age : 33
Temps passé à Hollow Dream : 4 longues années...
Date d'inscription : 27/12/2005

MessageSujet: Re: Lucie Dervian - Patrouilleuse [Validée]   Dim 31 Déc - 1:01

Parfait, fiche validée Smiiile
Tu devais pas changer de vava?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucie Dervian
Nouvel arrivant
avatar

Nombre de messages : 231
Age : 26
Temps passé à Hollow Dream : Plusieurs mois
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Lucie Dervian - Patrouilleuse [Validée]   Dim 31 Déc - 1:03

Si si, je m'en occupe de suite! Je ne retrouve juste plus le bon site d'avatar XD

(HS: Ton avatar, c'est pas Roselyn Sanchez, celle qui Elena Delgado dans FBI: Portés Disparus? XD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Malone
Without a trace
avatar

Nombre de messages : 1749
Age : 33
Temps passé à Hollow Dream : 4 longues années...
Date d'inscription : 27/12/2005

MessageSujet: Re: Lucie Dervian - Patrouilleuse [Validée]   Dim 31 Déc - 1:13

Ouep bien vu, c'est elle

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lucie Dervian - Patrouilleuse [Validée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lucie Dervian - Patrouilleuse [Validée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Rose (Pré-validé par Wolf Print)
» Les chatons de Lucie :)
» Mangemort 23 [Validée par Yuki Hoseki ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Dream :: LA PREFACE :: Présentations :: Humains-
Sauter vers: