AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Souris [Validée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Souris
Squiiiiick ! RrrRRrrr


Nombre de messages : 89
Age : 37
Temps passé à Hollow Dream : Un long, très long, battement de paupières.
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Souris [Validée]   Jeu 1 Mar - 23:45

Nom: Amandru
Prénom: Colombine
Surnom: Souris
Rang souhaité: Grise Chimère Age du coma: 26 ans
Temps passé à Hollow Dream: Deux semaines, 1 heure, et treize minutes.
- en tant qu'humain: 2 semaines
- en tant que Chimère: 1 heure environ. Est sur le chemin du Cardinal's Jail.
Ancienne profession: Petite Main (couturière)

Loyaliste?

Etant tout juste devenue une chimère et si peu habituée à la vallée et à ses habitants, Souris ne peut être que difficilement loyale à des individus, fussent-ils aussi charismatiques que Cold, Vincent ou Mary. Mais l’obéissance aux ordres faisant partie intégrante de son mode de vie, il lui semble normal qu’une seule personne décide au nom de tous. Elle suivra donc. Enfin, en théorie.

Description physique:

Avant le Coma :

Souris fut une petite fille malingre, une adolescente chétive, puis une femme minuscule. A l’âge adulte, elle atteignait à peine 1m60 pour 45 kilos. Sa seule beauté semble résider dans ces grands yeux sombres, ou règne le vide absolu. Ni noir, ni tout à fait noisette, son regard perpétuellement absent serait fort dérangeant si elle faisait seulement l’effort de fixer ses interlocuteurs. Au lieu de cela, elle se contente simplement de hocher la tête, son regard flou camouflé par des paupières lourdes et cernées. Le reste de son apparence n’est guère mieux. Ses formes encore si juvéniles sont constamment camouflées par deux ou trois épaisseurs, et seules ses mains délicates semblent parfois s’animer. Ou trembler. Des cheveux fins et sans éclat, ramassés dans un chignon de fortune encadrent un visage resté très poupin, qui s’affine au niveau du menton, pour ne laisser de place qu’à une minuscule bouche, qui refuse tout sourire. Presque un museau de souris. Sa peau est d’un pâle maladif, tirant sur le gris, et n’améliore en rien la donne.
Seule une ancienne balafre, creusant à peine sa joue, tend à intriguer.

Oui, Souris a toujours eu une apparence quelconque, banale. Ne s’habillant que d’un gris sourd, dans des coupes simples aux tissus de piètre qualité, elle ne semble se trouver là que par le plus grand des hasards. Et en reste la première étonnée.

En tant qu’humaine à Hollow Dream :

Son physique n’a guère changé, si ce n’est en l’affadissant d’avantage. Comme tout un chacun, Hollow Dream et l’Hiver maintenant présent ont lentement affecté Souris. Ni jolie, ni moche, sa silhouette s’est contentée d’un mimétisme léger vers l’animal dont elle porte le nom. Les cernes se sont creusées, les yeux ont sombré d’avantage vers le noir, et ses traits se sont lentement estompés, au profit d’un minois couleur de pluie. La Fade ne quitte plus sa robe de tergal d’un gris passé, et un manteau de même couleur, raccommodé avec amour. Perdue dans un contexte qui la dépasse, elle n’a fait aucun effort pour s’intégrer, et cet air absent, voire demeuré qui la caractérise, ne la quitte maintenant plus.

En tant que Chimère à Hollow Dream :

A t-elle été surprise de cette transformation, de ce choix fait pour elle ? Dur à dire. Toujours est il que cette forme de Chimère qu’elle vient à peine de développer lui était sans doute destinée. De longues griffes noires, fines et dures, de minuscules crocs blancs qui ne demandent qu’à ronger. Et ses oreilles ? agrandies et arrondies, grises et roses paraît il. Oui, gris, tout est d’un beau gris perle. Sa peau, ses mains fines… même ses cheveux, d’un fade ondulant. Et ces yeux qui sont maintenant plus grands encore, d’un noir absolu, d’un vide exquis, d’une inertie adorable. . Sans compter cette queue longue et souple, cerclée tout son long, quelle étrangeté, de lamelles d’os, coupantes comme des rasoirs. Jusqu'à son visage, légèrement allongé, mais terriblement humain. Une souris. Une souris qui ne semble rien comprendre. Mais qui apprendra à passer d’une forme à l’autre.

Description morale:

Le caractère de la petite Colombine, si toutefois elle en a un, reste un mystère plein et entier, auquel personne ne s’est jamais intéressé. Habituée depuis toute petite à s’effacer, et à n’être qu’un objet que l’on déplace, elle fut une enfant solitaire et discrète, à qui on demandait juste de savoir obéir, travailler, et de se taire. Sans doute possédait-elle un semblant d'intelligence, mais ne fut démontrée que son absence à réagir. A peine aimée, sans pour autant être haïe, on se contenta de la mépriser un peu, de la réprimander pour le principe, et de l’oublier le reste du temps. Passant souvent pour une simple d’esprit, ou une empotée incurable, Souris a pris l’habitude de parler peu, et de sourire encore moins. N’ayant jamais rien décidé pour elle-même, elle se contente donc d’être là, et de faire ce que l’on attend d’elle, ni plus, ni moins. Coquille en apparence lisse et vide, sa grande force réside sans doute dans cette capacité modérée à déconnecter son esprit de toute émotion ou sentiment quels qu’ils soient. Si une telle négation de son ressenti lui a permis de survivre dans des circonstances et une vie peu facile, cela, en revanche, semble copieusement jurer avec sa métamorphose en Chimère.

Semble seulement. Car Colombine reste un être humain. Un être humain dont la frustration n’a cessé de grandir, et d’être méthodiquement étouffée, jour après jour, pour des questions de survie mentale. Une frustration qui a atteint son paroxysme lors de ce débranchement que l’on a choisi pour elle, comme on l’a toujours fait, seulement trois semaines après le début de son coma, et deux si l’on compte le début du stade 3. Elle aurait pu se consumer de désespoir, ou flamber de colère pour disparaître ensuite. Son inconscient semble avoir décidé d’une voie médiane. Du déséquilibre qui régnait entre une minuscule étincelle interne, soigneusement cachée, et cet absence d’être extériorisée, il semble en avoir résulté une dichotomie des plus surprenantes, un équilibre instable entre le non être et cette étincelle devenue Tempête.

Oui, les Chimères viennent de lui offrir la liberté. Une liberté inouïe, un tout, une chance. Cette possibilité de laisser sa Tempête parler, cette Tempête qu’elle regarde régner en Elle, avec un détachement, un amour et une surprise absolue. Et dans ces rares instants de Liberté totale, que presque rien ne laisse présager, elle apprendra le goût du sang, et enseignera le silence.

Mais la neige se remet de nouveau à tomber, et le silence revient. Le regard noir, lui, s’est déjà égaré en cours de route.

Jusqu’à l’étincelle suivante.

Style de combat:

Quand la Tempête arrive, elle prévient rarement, aussi bien Souris que les autres. Le style de combat n’est pas voulu, pas plus qu’étudié. Elle ira donc droit vers l’autre, presque par mégarde, et sans paroles inutiles. Jusqu’au sang. Jusqu’à Ronger.

Autres:

Vous l’aurez compris, la Souris est un drôle de personnage. Qui pour le moment cache –involontairement- bien son jeu. Son surnom vient autant de sa discrétion que du seul mot d’amour jamais prononcé par sa mère. Elle ne regarde jamais les gens dans les yeux, et avoue avoir apprécier un jour la course à pied. Souvent insomniaque. Semble prendre parfois un malin plaisir à faire répéter les gens. Déteste les lapins roses et la gelée en dessert. Aime les souris (on s’en serait doutés) et raccommoder les vêtements. (Avis aux Chimères dépenaillées ^^).

Comment avez-vous connu Hollow Dream ? Tour de Jeu


[Si j’ai choisi de présenter l’intégralité de la fiche aux autres joueurs, c’est en espérant qu’ils respecteront ce qu’ils ne sont pas sensés savoir. C’est toujours ma peur au moment de présenter une fiche, mes excuses ^^. J’ai également soigneusement pesé son appartenance aux Chimères, et tenté d’expliquer cette approche différente sans nuire aux mystères du personnage. En espérant que cela conviendra aux Admins.]


Dernière édition par le Sam 3 Mar - 2:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Souris
Squiiiiick ! RrrRRrrr


Nombre de messages : 89
Age : 37
Temps passé à Hollow Dream : Un long, très long, battement de paupières.
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: Souris [Validée]   Jeu 1 Mar - 23:46

Histoire: (bon, on y est, on croise les doigts. Il est possible que je nuance une ou deux retouches, une fois que j'aurais pris du recul.)

Chapitre Un : Ce qui fut peut-être.


Il existe peu de papiers prouvant l’existence de Souris, son vécu, son passage sur cette Terre, aussi bref fut-il. De l’acte de Naissance, notifié à la Mairie de Lannion en 1997, jusqu’au certificat de Décès, délivré dans une sombre clinique de Saint-Malo en 2013, ils ne sont qu’une dizaine au total, qui témoignent indirectement de la vie de cette anonyme.

Colombine Amandru, née d’un père ouvrier dans l’agro-alimentaire, et d’une mère aide-soignante (ah, les infirmières…) vécut ses premières années dans une petite longère située aux confins des Côtes d’Armor, à Beg Leguer. Du peu que l’on sache, elle eut la rougeole à trois ans, la varicelle à sept, et échappa de peu aux oreillons. Il semble que ses parents la confièrent à un oncle maternel vers huit ans, officiellement pour la rapprocher de son lieu de scolarité. Selon un document privé, il s’avère en fait qu’elle devait effectuer un long séjour chez lui, assorti de tâches ménagères légères, en échange d’un remboursement de prêt avantageux au nom de Mme Amandru. Mr Constant Duclair, appelé respectueusement « Oncle Constant » prit donc sous son aile sévère et froide la jeune Colombine. Homme orgueilleux, strict et bourgeois, il lui assigna d’office une chambre de bonne dans sa riche maison de Saint-Malo. Chambre qu’elle ne quitta qu’en 2013, pour rejoindre l’unité des soins intensifs dans la Polyclinique du Pays de Rance. Bonne élève, mais à la communication insuffisante, elle ne se fit jamais remarquée durant sa scolarité, à l’exception d’une absence de quatre mois durant sa quatorzième année, des suites d’une longue maladie. Quand elle revint dans son école, ce fut ornée d’une discrète balafre sur la joue gauche.

Ce fut la seule fois que Colombine osa se rebeller contre l’autorité d’Oncle Constant.

Cette année-là, en effet, le prêt de sa famille venait d’être remboursé dans son ensemble. Mais Mr et Mme Amandru, désormais domiciliés en haute-normandie, et fiers parents d’une petite fille de 7 ans (donc concue l’année du départ de Colombine) et d’un petit garçon de 4 ans, ne vinrent jamais la réclamer. Quelques mois après, Oncle Constant en obtenait la tutelle provisoire, au nom de sa scolarité enracinée en bretagne. De fait, étudiant la journée, et accomplissant les ordres de son cher oncle jusqu’à Nuit tombée, Colombine rata son baccalauréat de peu. Ce que le cher Oncle qualifia ouvertement de « Minable. Consternant et Quelconque. Mais comment ne pas s’y attendre, de la part d’une telle fainéante ? » Mais au moins la demeure était-elle un tant soit peu propre et rangée. Un vrai miracle reconnut-il.

***

C’est donc avec une magnanimité exemplaire que l’Oncle lui obtint une place de couturière secondaire au sein de son entreprise de textile. Mais avait-elle vraiment le choix ? Ou aller sinon ? Et pour quoi faire ? Elle ne valait rien, et la bienfaisance de son Oncle était salvatrice. Entre deux sempiternels sermons cinglants et une gifle bien sentie, la leçon fut comme à son habitude vite apprise. Et à 17 ans, Colombine entrait au sein de l’équipe de nuit de l’usine de textile. Ainsi, elle aurait la joie de s’occuper de l’intérieur de son oncle le jour. Au moins pouvait on espérer qu’elle verrait ainsi mieux ses oublis de poussière ici et là. La rémunérant en main propre de quelques sous, quand elle daignait enfin être à la hauteur de sa tâche, l’Oncle ne la lâchait jamais d’une semelle. Si Colombine ne connaissait rien des joies du monde extérieur et des relations sociales de son âge , la sinistre maison lui offrait cependant une maigre consolation entre quatorze et seize heures. Ce que Colombine appelait, en son for intérieur, « son petit miracle quotidien ». La traditionnelle sieste de l’Oncle Constant. Elle pouvait alors, en toute solitude, s’évader mentalement de cette prison de pierres froides, se blottissant dans le grenier, les yeux levés vers la lucarne.

***

Dix ans plus tard, c’est dans une robe et un manteau modestes, couleur de pluie, qu’on la retrouva vers 3h du matin, à la verticale de cette lucarne, gisant sur le sol au pied du balcon central. La tête cerclée d’un halo de sang. Des spécialistes attesteront d’une commotion cérébrale suivie d’un coma immédiat suite à une tentative de suicide, aidés en cela d’un rapport d’un psychiatre établi deux ans plutôt. Colombine atteindra le stade 3 sept jour plus tard. Avant d’être débranchée au bout de deux semaines. Le temps pour son cher Oncle d’obtenir l’aval de ses parents et de dispenser son soutien affectueux.. et matériel.

L’hypothèse d’un suicide assisté fut bien vite écarté après un don important et anonyme envers une association de thérapeutes. Des indices trompeurs, tels que la propension bien connue de Colombine au vertige, sa curieuse tenue pour une nuit d’été, l’absence de lettre d’adieu et la présence de cellules cutanées sous ses ongles, furent écartés par les enquêteurs.


Dernière édition par le Sam 3 Mar - 2:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Souris
Squiiiiick ! RrrRRrrr


Nombre de messages : 89
Age : 37
Temps passé à Hollow Dream : Un long, très long, battement de paupières.
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: Souris [Validée]   Sam 3 Mar - 1:57

Chapitre Deux : Ce qui ne sembla pas.

Hollow Dream, 4h du matin :
Et les yeux teintés de noir se rouvrent.
Sur un silence pesant et enneigé.
Sur une lune ronde et brillante.
Sur une clairière blanche et douce.

Elle se sent bien. Elle sourit. Puis soudain un rire tonitruant éclate. Et paniquée, Souris porte la main à son crâne… avant de la lever devant ses yeux, couverte de sang. Sa bouche s’orne d’une muette surprise tandis que lentement, le sang commence à couler sur sa nuque, rejoignant lentement sa poitrine et brodant le gris de pourpre. Un cri enfle dans ses poumons quand soudain le silence relatif l’alerte. Elle se mord les lèvres, mais quand elle lève les yeux, c’est pour affronter …le vide. Pourtant il y a quelque chose… mais là devant elle… il n’y a rien. Si ce n’est… des traces de pas. Monstrueuses.
Et dans sa nuque… un souffle glacial. Et ce rire.. Celui d’Oncle Constant.
Un hurlement retentit dans la si douce clairière, teinté de sang.

***

Et Souris se redresse en sursaut sur son lit de fortune, le cri venant mourir hors de ses lèvres desséchées. La sueur collant ses mèches de poussière à son visage défait, elle prend lentement conscience de la petite pièce de la Vieille Bibliothèque ou d’autres dormaient. De ses mains crispées sur la couverture de laine trouée. De quatre paire d’yeux humains qui la contemplent, lassées. Des insultes, qui fusent en sourdine.
Comme mue par une habitude, une femme entre deux âges se lève, et vient lentement s’agenouiller près d’elle essuyer son front emperlé de peur. Murmurant à son oreille des mots de réconfort. Avant de la recoucher lentement, bordant une souris menue et tremblante.
Souris hoche la tête, incapable de mots d’excuses.
Et comme à chaque fois, ne peut refermer ses paupières.
Combien de fois ce cauchemar dans le cauchemar est-il venu la saisir, pour la transpercer ?
Trop pour compter, parfois même jusqu’à trois fois dans la même nuit.
Déjà quinze jours qu’elle est s’est échouée ici… N’arrivant toujours pas à croire à cette situation ubuesque.
Souris soupire silencieusement entre ses dents. Qu’elle n’a pas desserrées depuis son arrivée.
Cette certitude confuse que son oncle ne la laissera pas s’en sortir à si bon compte en reste la principale responsable. Quand d’autres espèrent inlassablement se réveiller, elle, sait parfaitement que cet homme monstrueux irait au bout du monde la ramener dans son giron, qu’il lui a fait imprudemment quitter. Jusqu’en enfer s’il le faut.
Cet enfer où elle compte les jours, résignée.
Où elle attend avec fatalisme, son réveil imminent.

Silencieusement, elle repousse les draps, et chaussant ses souliers gris, Souris se glissait jusqu’à la salle centrale, lorsqu’un étrange silence envahit son cœur.
Le temps d’atteindre la salle déserte en titubant, et le silence avait envahi le reste du corps. Un silence bien plus froid et bien plus mordant que d’habitude. Qui subitement la priva de ses jambes, et plongea son cerveau et chacune de ses cellules dans un ballet infernal de douleurs. Avec cette impression cuisante qu’on était en train de la peler à vif.
Tandis que son corps plongeait vers le sol brut, elle porta simplement les mains à sa gorge, comme privée d’oxygène. Un instant plus tard, et l’inconscience vint la cueillir.
Un instant. Un noir… Des craquements si forts… Des bruits en vrille… Une éternité d’atrocités.

***

On la secoue, sans douceur. Ce qui réveille ses terminaisons mises à mal, et sa peau brûlante, comme fissurée. Une sensation de plus dont elle se passerait volontiers.
Elle entrouvre alors douloureusement ses paupières grises pour voir son tortionnaire.
Et l’image d’un visage inquiet, et d’un corps penché sur elle se forme lentement. Elle le reconnaît enfin. Le plus jeune des patrouilleurs de nuit.
Alors qu’elle ouvre lentement la bouche pour le supplier d’arrêter de la bouger, elle le voit soudain écarquiller les yeux, comme pris de panique.
Et bizarrement, en éprouve en retour une furieuse envie de rire.
Mais voilà qu’il semble murmurer quelque chose. Ou bien est-ce qu’il crie ?
Elle n’en sait rien.. mais il l’agace à ne pas articuler. Et c’est qu’il va même pour se reculer brusquement d’elle, le bougre. Alors elle lève lentement une main faiblarde vers lui, et le choppe au col. Si il s’éloigne, elle risque encore moins d’entendre ce qu’il marmonne, cet abruti. Tiens, elle ne se souvenait pas avoir des ongles aussi longs et aussi noirs. Allons bon.
Souris allant pour s’inquiéter de ce détail incongru et du manque de politesse du jeune homme, s’arrête soudain et plisse les yeux… Elle n’avait jamais remarqué à quel point l’homme avait un cou si dodu.
Et maintenant, c’est qu’il cherche à se carapater en plus.
La dernière pensée de Souris, va à la mère du jeune garde, qui l’a si mal éduqué.
On n’abandonne pas une jeune fille en détresse. Surtout quand elle vous tient par le col.
Et qu’elle a faim.

***
Le jeune garde fut retrouvé mort quelques heures après, dans une minuscule remise, les vêtements déchirés et couverts de sang, une expression d’horreur au visage. Mais ce qui écoeura le plus ses compagnons, ce fut son cou aux os si blancs et si brillants, exempts de toute chair. Comme méticuleusement rongés.

***

Dehors… le silence est à nouveau pesant et enneigé, à peine éclairé par la lune d’argent.
Seule une silhouette trottine en direction du Cardinal’s Jail, semant de petites larmes pourpres sur son passage.


[...Verdict, Messieurs, Dames ? ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Malone
Without a trace
avatar

Nombre de messages : 1749
Age : 33
Temps passé à Hollow Dream : 4 longues années...
Date d'inscription : 27/12/2005

MessageSujet: Re: Souris [Validée]   Sam 3 Mar - 15:50

Bienvenue Souris! Voilà une bien belle fiche, très agréable à lire! Bravo!
Ton personnage me fait plus penser à une Ombre qu'à une Chimère, peut-être à cause de cette mélancolie latente... Es-tu bien certaine de ton choix? Si oui, va pour la Chimère et vive la diversité Smiiile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Souris
Squiiiiick ! RrrRRrrr


Nombre de messages : 89
Age : 37
Temps passé à Hollow Dream : Un long, très long, battement de paupières.
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: Souris [Validée]   Sam 3 Mar - 17:58

Merci Mary ^^,
J'avoue que je guettais avidemment une réponse.
En ce qui concerne la fiche, j'ai sans doute oublié deux trois détails sur sa transformation en chimère et ses aptitudes au combat (qui a dit perfectionniste ?)
Enfin, je pense que cela peut passer ainsi justement parce qu'elle vient de se transformer en chimère, et a encore tout à découvrir.
Concernant justement ce choix de Chimère, il est soigneusement pesé et j'ai longtemps étudié le forum pour bien faire la distinction ombres/chimères.
Il ne faut jamais se fier aux apparences, même si je répugne à trop en dire sur Souris. Je ne voudrais pas gâcher la surprise. Comme d'autres, ce qui fait son charme, c'est ce côté doux(cereux...^^) qui semble émaner d'elle. Et je ne la percois pas comme mélancolique.
Disons simplement que son caractère pourrait de temps en temps
faire penser à une ombre, de par la frustration engendrée par sa courte vie, mais qu'elle reste bel et bien une Chimère, puisque elle a.. comment dire.. une (oh si petite !) case en moins ^^""
Et pour rassurer les Chimères, je vous confirme que Souris a bel et bien cocher la case "J'ai envie de tout bouffer", option "jusqu'a la moelle".
Et je m'arrête là sinon c'est pas drole.

Je dois ensuite attendre l'avis de Vincent et de Cold, ch'est cha ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent
Chef des Ombres - Idole martyrisée
avatar

Nombre de messages : 1098
Temps passé à Hollow Dream : Trop longtemps...
Date d'inscription : 23/12/2005

MessageSujet: Re: Souris [Validée]   Sam 3 Mar - 19:05

Pas du tout. ^^ N'en déplaise à Cold, il n'est que consultant du forum - une Chimère admin, allons, faut pas déconner... Smiiile Quant à Mary, c'est une admin à part entière, qui a toute l'autorité nécessaire pour valider ta fiche. Si elle ne l'a pas fait, c'était uniquement en attendant la confirmation de ton choix. Si les Trois Cinglées qui mènent ce forum devaient toutes donner leur avis chaque fiche, on ferait fuir les joueurs. Wink

Vu que tu es sûre de toi et que ta fiche est admirable en tous points, je la valide avec plaisir. ^^ Bienvenue, et bon jeu!


[Fiche validée]


Oh, et soit dit en passant, ne crains rien pour ce qui est du respect des infos cachées de ta fiche: les autres joueurs ont aussi des secrets, et jusqu'à présent nous n'avons eu aucun problème à ce sujet.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hollowdream.darkbb.com
Mary Malone
Without a trace
avatar

Nombre de messages : 1749
Age : 33
Temps passé à Hollow Dream : 4 longues années...
Date d'inscription : 27/12/2005

MessageSujet: Re: Souris [Validée]   Sam 3 Mar - 20:23

Et voilà, j'ai été devancée lol. Ton explication me va et effectivement, ne t'en fais pas, les joueurs sont assez habitués et respectueux pour ne pas piocher des éléments secrets du personnage dans sa fiche pour s'en servir contre les autres Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent
Chef des Ombres - Idole martyrisée
avatar

Nombre de messages : 1098
Temps passé à Hollow Dream : Trop longtemps...
Date d'inscription : 23/12/2005

MessageSujet: Re: Souris [Validée]   Dim 4 Mar - 16:03

Juste un petit bémol: tu n'aurais pas une version plus grande de ton avatar? Dans le pire des cas, si elle est trop grande et que tu n'as pas le logiciel adéquat, moi ou Mary pouvons te la recadrer. Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hollowdream.darkbb.com
Souris
Squiiiiick ! RrrRRrrr


Nombre de messages : 89
Age : 37
Temps passé à Hollow Dream : Un long, très long, battement de paupières.
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: Souris [Validée]   Dim 4 Mar - 17:23

Gniiii ^^ Je me doutais qu'il y aurait un bémol :p

En fait, c'est l'oeuvre d'un artiste sur Deviantart (c'est pas beau d'emprunter, je sais.) Et j'ai upload l'avatar de mon pc... Donc c'est le forum qui a reproportionné automatiquement apparemment, puisque l'image d'origine est nettement plus grande... mais horizontale, au contraire des votres.

j'essaye quelque chose et si ca ne marche pas, je vous envoie ca Smile

edit : bon ben ca marche pas. Je vous envoie l'url de l'image en privé, si jamais vous arrivez a quelque chose ^^
second edit : je l'ai enregistrée sur le pc puis upload, je ne l'ai pas direct link... puppy Meme moi j'ai des principes... Smiiile


Dernière édition par le Dim 4 Mar - 17:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent
Chef des Ombres - Idole martyrisée
avatar

Nombre de messages : 1098
Temps passé à Hollow Dream : Trop longtemps...
Date d'inscription : 23/12/2005

MessageSujet: Re: Souris [Validée]   Dim 4 Mar - 17:27

Hotlink = pas booooo... Cogne Smiiile

Si tu nous donnes le lien vers l'image, je te la redimensionne - ne t'inquiète pas, pratiquement tout le monde se fournit sur Devian, ici... Rolling Eyes

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hollowdream.darkbb.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Souris [Validée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Souris [Validée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» crotti et mimi les p'tites souris
» Les broderies au point compté de la souris
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Une souris verte !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Dream :: LA PREFACE :: Présentations :: Chimères-
Sauter vers: