AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mécanique de l'Ange [Kryss Sakel] [Validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kryss Sakel
Ange Mécanique - Fraîcheur de vivre !
avatar

Nombre de messages : 577
Age : 32
Temps passé à Hollow Dream : Pas assez.
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Mécanique de l'Ange [Kryss Sakel] [Validé]   Lun 23 Juil - 2:09

Nom: Sakel

Prénom: Kryss

Surnom: "La Machine", "le frigide", "le monstre", "l'ange glacé", "Docteur", "Doc'"

Rang souhaité: Ange Mécanique

Age du coma: 28 ans

Temps passé à Hollow Dream: Oh, seulement quelques petites heures si courtes.

Ancienne profession: Neuro-anatomiste-psychiatre et psychanalyste selon le modèle bio-psycho-social s'intéressant de près au comportementalisme et à la nouvelle branche née des États-Unis: "les profilers".
Il était constamment sollicité par les plus grandes autorités de ce monde (Interpole, Scotland Yard, FBI voir même CIA) pour dresser un profil sans faille des plus grands criminels.
Le Docteur Sakel est extrêmement réputé, presqu'infaillible. Certains cas irrésolus auquel aurait touché Sakel, demeurent pourtant suspect.

Résistant ou Séparatiste? Simple observateur.

Description physique et morale:
Froid et terrible.
Ce sont les premiers mots qui vous apparaissent clairement lorsque le médecin s'avance, se distinguant de la foule, de son regard hautain penché sur le commun.
Dérangeante, est l'analyse qui se forme en ses yeux, miroir d'acier glacé de votre si fragile essence.
Vous êtes décortiqué, amas de chairs, plus qu'une succession de chiffres et formules, de codes (qu'ils soient binaires ou non), qu'une matrice quantifiée, logique et étudiée de normes sociales, de prédéfinis qui décideront de ce que vous êtes et deviendrez.
"Le Destin", c'est ainsi que les pauvres hères l'ont nommé pour se protéger de ce qu'ils ignorent.
Car ce qui n'est pas définit, effraie, ce qui ne trouve pas de nom, n'aurait pas de raison d'être... d'exister.
Sakel vous sourît, pernicieux et moqueur, finalement, vous n'aviez pas envie d'être là, d'être devant lui, assis et docile, mis à nu en ce moelleux déconcertant.
Pourtant, ses propos sont doux, confiant, ils ont l'a-panache du miel... se révélant l'acidité même.
Le venin sinueux de paroles doucereuses s'insinue lentement au-delà de toute conscience, le fruit maudit mûrira une sournoise vengeance contre...
L'humanité.
Il ramène ses longs cheveux cendrés en arrière, réajuste lentement sa paire de lunette, geste délibéré, étiquette étudiée.
Il grimacera quelques absurdités, quelques mots chaleureux savamment craché à votre figure. Tel l'angélique jugeant, qui tranchera vivement et enverra votre âme décharnée, en un enfer d'un calme étouffant.
Kryss ne perd jamais son sang froid, Kryss ne manifeste que rarement quelques émotions spontanées. Tel un pantin, tout trait sera esquissé en connaissance de cause et conséquence...

Et pourtant dans l'éden, voici que Kryss épure son masque. L'innocence d'animaux, la douceur naturelle, voilà que les arbres le charment, l'apaisent...
Comme transcendé d'une harmonie divine qui le bonnifie, le monstre Sakel est doux comme un agneau devant mère nature qui l'émerveille...
Un chaton, un oiseau, une fleur qui s'ouvre aux premiers dards du soleil? Un regard sur cette pluie, qui doucement, caresse les sentiers où ses pas le mènent?
Le voilà sensible, presque touchant.
Mais que que toute intrusion humaine ne viole son sanctuaire, et le voilà réendosser son armure rutilante d'absolu non-sentiments.

Pour lui, l'homme ne vaut pas la bête. Pour lui, l'homme n'est qu'un parasite, un caprice superflus, un virus dont il trouvera le remède.
En attendant, il s'amuse à tisser, autour de lui. A étouffer, à créer de ses pairs: d'autres monstres.
Il est si aisé d'influer sur leur vie fragile... Si facile de les briser...

Un ange, oui, c'est un ange, créature intemporelle figée, dont le temps irisera sa peau d'albâtre et de lait.
Une statue qui ne change ni ne ressent, un pantin creux, une froide machine...
Un Ange Mécanique.



Histoire:

Froid...
Si froid...
Terriblement froid.
L'engourdissement l’assaillit, l'enfant grelotte de fièvre, son regard se fait trouble, dernier appel à l'aide vers l'aînée qui...
Sourit.

L’angelot sombre, un baiser glacé pour dernière berceuse...
Une longue litanie, foules de murmures et d'agonies.

Soudain, une lumière!
Eblouissante, ravagée!


Il tremble, se frotte et contemple les lieux, atterrés, de ses grands yeux bleu acier.
Un monstre lui sourît, réminiscence d'un autre rictus.
La bête se réjouit, se léchant les babines.
Terrifié, l'enfant la contemple.
Dieu que ce cauchemar est long.
Quand terminera donc cette interminable attente?


Ses mains couvrent son visage, d'un élan protecteur.
Les monstres ne sont qu'ombres et chimères, chuchote un vent farceur.
L'angelot ne veut voir, l'angelot ne veut pas savoir! Il se replie en lui-même comme l'on se cacherait sous des couvertures... Manteau de Feuilles, que j'aime vos nervures...
Le sang éclaboussera l’Automne, de délicates souillures.

Dieu, auras-tu pitié?
N'en auras-tu jamais fini de ses atrocités?


Il se réveille.
Du moins, pense-t-il se réveiller. Ce monde semble si pur, si parfait, si...
Inviolé de perversité.
Il se sent lavé, épuré : béni. L’enfant sourit. La nature aussi.


***


Il est revenu. Il est revenu changé, transformé, autrefois poupée subissant caprices et volée fraternelles.
Il devient masque de cire, au souriant rituel, effrayant ses monstres, chassant le martyre.
Il n’y eut qu’une journée à peine, de coma stade 3.
Une journée à peine, changeant la donne, d’un dé horripilant, une journée d’Automne où Kryss n’avait que 9 ans. Dernière journée où sa sœur fratricide ne pourrait plus le torturer.
Il s’était libéré de toutes attaches, comme dépossédé d'individualité, il est devenu un tout, un fragment d’éternité, un maillon de création.

C’est un bambin souriant de 10 ans, qui entrouvrît la porte, apercevant ce grand gras bruns, au regard sombre, aux gestes et paroles virulentes :
« Docteur Korbaz, reprenez vos esprits voyons ! Votre passion pour le sujet est connu de toute éminence, mais enfin !
Ce sont des vieux dossiers qu’ils ne vaudrait mieux pas dépoussiérer.
Ce qu’à fait mon père… est bien trop lourd de conséquence. Ils sont trop nombreux à n’être jamais revenus, vous le savez bien, vous avez lu les rapports ! »

La voix du géniteur qui s’élève et tente de raisonner son fougueux invité, qui refusera toute mesure, grandiloquent dans ses projets, poussé par l’instinct plus que l’idée.
Le petit Kryss fronce les sourcils, il n’apprécie pas cette passion, ce dévouement, qu’il ressent.

Comme une prophétie qui les lierait à jamais, Kryss venait de croiser celui qui deviendrait l’unique cas sans réponse…
« Dossier du Docteur Korbaz »



***




« Sakel, peut-être que cela vous dit quelque chose, comme d'un mauvais souvenir, une optique étrange et éthérée, celle d'une étoile immense, toile d'araignée, vaporeuse et sirupeuse dont nul ne pourrait s'échapper.
Certains, ne sont que moucherons, d'autres se font constituant, constitution de cette soie au néant, de cet engloutissement.

Le mécanisme est froid, puissant et pulsant au rythme régulier d'une horloge à couperet.
Les fils seront tranchés, comme d'autant d'ailes, que les plumes sanglantes ne viendraient perturber.
L'envol de l'illuminé, de cette conscience charnelle, de cette sève d'émotion: un coeur.
La plus étrange création, celle née d'une simple erreur, simple divagation.
Simple extrapolation d'un créateur doté de raison.

Raison pure, mécanique rodée, analyste où ma sensibilité n'est qu'une aberration à corriger, à rectifier et réorienter.
Les humains sont aisément manipulable.
Facile à interpréter.

Au point que sans même l'étude anatomique et purement biologique, d'un simple regard, les gestes répétés révèlent l'essence sans qu'on est même l'effort d'analyser.
Créature prévisible, créature fonctionnant à divertir, se cherchant toujours... la raison.

Leurs pulsions ne pouvant être suffisante à exister, le créateur, d'un rejet, d'un rebut et simple déchet, émit une variante intéressante à manipuler. »



***



La chute.
L'homme perdant l'immortelle sérénité, l'homme dépourvu d'une protection d'ignorance se retrouve assaillie d'impulsions obsessionnelles.

Savoir.

Chercher.

Comprendre.


La chute, foudroyante et douloureuse, comme arrachant ses entrailles, étirant chaque millimètre de sa peau si pâle.
Comme celui qui osa se rebeller contre l'ordre établi.
Que ce soit l'ange, ou le maudit.
Un juste retour des choses.
Ici, en quelque sorte, il rentrait chez lui.

Une nuée de plumes auraient pu l'accompagner ce corps douloureusement retranché, ses cheveux d'un gris cendré, ses yeux d'acier glacé, cette peau qu'on craindrait d'émacier.
Une nuée de plumes n'auraient pas paru déplacée, autour de ce corps se convulsant vainement, serrant les poings et la mâchoire, fermant toujours les yeux, luttant visiblement contre une terrible douleur...

Il doit résister, résister et ne pas céder au merveilleux réconfort d'un laisser-aller.
Il doit endurer. Car il doit comprendre et pour cela: observer.

La bave suinte sur ses lèvres, se mêlant à quelques sciures rougies, des perles de sueurs s'écoulent sur son front soucieux et ses longs cheveux d'aubépines lui collent à la peau.
Il a résisté.

Il ouvre les yeux, soudainement ébloui par le parfait des lieux, la tranquillité anoblie, ce second éden dont il fut choisit.
Son regard s'illumine un instant et un sourire apparaît furtivement.

Il est chez lui.
Enfin.


Style de combat: Physiquement, il combat très peu. Se contentant des brèches psychologiques, s'infiltrant, s'insinuant dans les méandres de toutes créatures pour mieux les brider, pour mieux les dresser, pour mieux les... briser.
S'il doit avoir recourt à la violence physique, comme tout médecin, il connaît bien le corps et ses faiblesses.
Comme peu de médecin, il n'hésitera pas à s'en servir. En combat, il restera froid, précis, appliquant méthodiquement les notions de boxe et exploitant mécaniquement et très justement ses connaissances en escrime.
Si le Docteur Sakel ne fut jamais un grand sportif, il excellait toutefois dans cette dernière discipline.
Contre la hargne vengeresse, la meilleure offensive restera sans aucun doute : l'esquive.

Phobie(s): De ne pas parvenir à comprendre.
De ressentir plus qu'une émotion, d'être... humain.

Autres: Une étrange obsession pour le dossier : "Vincent Korbaz".

Une fascination morbide pour tout ce qui touche de près ou de loin au coma, se comprenant à son hérédité.
Son grand-père, Manfred Sakel est l'instigateur des comas artificiels.
La "Cure Sakel", issue de la convulsivothérapie, consistait en une injection d'insuline suffisante pour provoquer un coma qui prenait fin grâce à l'administration d'un simple liquide sucré. Elle avait pour but de venir à bout des comportements skizophréniques par cette méthode considérée aujourd'hui comme barbare, au risque considérables et effets secondaires très handicapant.
Le coma qui le frappa à 9ans, fait suite aux nombreuses expériences qu'intentait sa propre soeur, brillante étudiante en phamacologie et biologie cellulaire. Le petit Kryss, n'était qu'un cobbaye utile.


Comment avez-vous connu Hollow Dream? Ouh, c'était il y a longtemps dans une lointaine galaxie... appelé l'OI Wink

Couleur de police utilisée: #DAF6FE

Avatar et signature : images extraites du Comte de Caïn (godchild) par Kaori Yuki (représentant le docteur Jezabel).
Avatar modiffié par Januel, Sign' by Elhil.


Dernière édition par le Jeu 20 Sep - 13:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-cris.blogspot.com/
Acrion
Permission longue durée - In the navyyyy...
avatar

Nombre de messages : 917
Age : 38
Temps passé à Hollow Dream : Elle coule jusque dans mes veines...
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: Mécanique de l'Ange [Kryss Sakel] [Validé]   Dim 9 Sep - 13:12

Tu m'énerve a faire des fiches parfaites toi, tu le sais ? Razz


FICHE VALIDEE !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kryss Sakel
Ange Mécanique - Fraîcheur de vivre !
avatar

Nombre de messages : 577
Age : 32
Temps passé à Hollow Dream : Pas assez.
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: Mécanique de l'Ange [Kryss Sakel] [Validé]   Dim 9 Sep - 13:19

La perfection n'existe pas!

Mais merci Embarassed

Voici le monstre qui fait enfin ses premiers pas! XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-cris.blogspot.com/
Mary Malone
Without a trace
avatar

Nombre de messages : 1749
Age : 33
Temps passé à Hollow Dream : 4 longues années...
Date d'inscription : 27/12/2005

MessageSujet: Re: Mécanique de l'Ange [Kryss Sakel] [Validé]   Dim 9 Sep - 13:20

Ah quand même!!! C'est pas trop tôt! Smiiile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mécanique de l'Ange [Kryss Sakel] [Validé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mécanique de l'Ange [Kryss Sakel] [Validé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fubuki Shirou - L'ange des neiges - Validé
» Ange gardien
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Dream :: LA PREFACE :: Présentations :: Humains-
Sauter vers: