AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [ Îlot n°6 ] William, Keith et Gabrielle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
~Echo~
Narratrice mauvaise joueuse
avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 27/01/2009

MessageSujet: [ Îlot n°6 ] William, Keith et Gabrielle   Ven 30 Jan - 23:05

Sixième îlot
William, Keith et Gabrielle



    Ca brule, tout ce sable, toute cette flotte, qui s'est infiltrée sous vos
    vêtements, ce maigre rempart contre l'assaut des éléments. Vous
    vous attendiez à vous réveiller bien au chaud dans votre repaire, mais
    c'est sur une plage que vous ouvrez les yeux. Et avec à perte de vue,
    de l'eau, bleue fadasse, qui dégouline encore de vos chaussures. Froide, mais
    heureusement pas salée. Un rapide tour d'horizon vous fait rapidement
    comprendre que vous êtes dans une merde noire. Et que les corps allongés
    à coté du vôtre le sont aussi.





A quelques mètres de vous est échoué sur la plage...


Le pédalo : La Vallée est claire, vous êtes un touriste ! Où étiez-vous quand vos camarades coursaient joyeusement les autres ? (ou se faisaient courser, nous acceptons toutes les variantes possibles sur ce forum). Ah oui, assis à la fenêtre de votre bâtiment principal, regardant la pluie tomber en vous perdant dans d'intenses élucubrations sur le sens de la vie (et merde, vous êtes morts). Vous étiez l'éternel petit nouveau parce que vous n'avez surement pas foutu grand chose, les gens pensaient toujours que vous veniez d'arriver. Et cela vous convenait.

Mais non, si la Vallée vous a récupéré c'est pour vous voir cavaler mon grand. Et c'est sûr qu'avec ce pédalo, vous allez vous faire les mollets pour les années à venir ! Ah oui ... si seulement les pédales n'étaient pas planquées quelque part sur l'île ! Bougez vous feignasses !



Vous vous éveillez tous en même temps, à quelques minutes près. Au vu des circonstances, il est préférable de ne pas égorger votre camarade de malchance dans son sommeil, ni durant tout le séjour sur cette île paradisiaque. Qui sait, il pourrait vous sauver la vie plus tard .. ou au mieux ramer à votre place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~Echo~
Narratrice mauvaise joueuse
avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: [ Îlot n°6 ] William, Keith et Gabrielle   Dim 1 Mar - 22:15

Bienvenue mes agneaux, bienvenue... Manque de chance pour vous, il semblerait que vous vous retrouviez entre nouveaux arrivants; bon courage pour comprendre ce que vous faites sur ce charmant pâté de sable.

Simple précision: seuls William et Gabrielle se réveillent sur la plage. Notre ami Keith, quant à lui, a semble-t-il une affection toute particulière pour la natation avec ou sans bouée, nous trouvions donc dommage de l'en priver. Aussi son arrivée sera-t-elle un tantinet brutale. Disons, comme un plat dans l'eau glacée après une longue sensation de chute, à environ cinquante mètres de la rive. Peut-être que quelqu'un daignera lui faire parvenir Micheline, la bouée canard rose qui somnole sur la banquette du pédalo?

Ah, juste histoire de préciser: Micheline n'est pas gonflée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keith Peel
Nouvel arrivant
avatar

Nombre de messages : 42
Temps passé à Hollow Dream : Une inspiration
Date d'inscription : 21/02/2009

MessageSujet: Re: [ Îlot n°6 ] William, Keith et Gabrielle   Lun 2 Mar - 1:36

L'amas des sensations fut écoeurant.

Toute personne ayant eu la chance de suivre une scolarité normale sait que les impulsions nerveuses voyagent à une vitesse extraordinaire, transmettant au cerveau un flux d'informations en temps quasi-instantané. La conscience qui n'avait plus de nom en fit l'expérience.

Douleur



Le corps



Il y a encore un... ?


Froid

Chute
Tomberdurdouleurmouillésuffoquerremonteremonteoùc'estle haut.

Remonte.
Remonte !

Les bras - ses bras à lui / qui était lui ? s'agitaient devant son regard. Des milliers d'échardes glacées le transperçaient, sa poitrine était en feu.


*Normal, après un plat pareil.*

Avant que l'esprit de celui qui s'appelait Keith cherche à analyser les raisons de ce plat, son corps décida que les deux éponges roses nécessaires au traitement de l'air n'allaient pas tenir beaucoup plus longtemps dans ces conditions. Dans une pathétique tentative de crawl, l'homme s'éleva vers le plafond liquide.

Keith Peel, récemment agressé dans une prison de haute sécurité et condamné à la vie végétative émergea de l'étendu d'eau, toussant comme un perdu. L'eau pervertissait la moindre de ses fibres, coulait dans ses yeux, s'infiltrait dans ses narines. Il tenta quelques brasses, parvenant à peine à se maintenir à la surface.
Il avait systématiquement évité les baignades depuis un épisode foncièrement humiliant de son adolescence. Comme tous les collégiens de sa classe il s'était mis à l'eau et, suivant les instruction du moniteur, avait tenté quelques mouvements de natation... Jusqu'au moment où une voix hilare avait hurlé
"Hey ! Regardez Peel ! Il tourne en rond !" Quelques centimètres de jambe en moins et c'en était fini de votre crédibilité.

*Génial. Voilà le moment pour se remémorer des souvenirs pareils ! Pourquoi pas la boume de ton douzième anniversaire ?*

A la périphérie de son champ de vision, il distingua une masse qui tranchait avec les lignes fluides dans lesquelles il s'enfonçait lentement. Tous ses muscles se mobilisaient dans ce seul effort. Pourvu qu'il ne tourne pas en rond. Pourvu... Plus question de savoir qui, où, quand il était, plus un seul souvenir de la prison de l'Hermitage. Avancer. Juste... Maintenir la tête hors de l'eau. Avancer, brasse après brasse, vers ce solide, dont il n'arrivait pas même à évaluer la distance.
Ses vêtements gorgés d'eau l'épuisaient, chapes de plomb vers les profondeurs. Il avait à peine la force de mouvoior sa propre carcasse. Pas six kilos de jeans détrempés.
A sa grande horreur, il vit sa main droite descendre vers sa taille. Quelques violents battements de jambes et Keith se sentit nettement plus libre.


*Tout va bien. Tu es en train de couler, tu vas sans doute crever, et crever en caleçon et chemise blanche... Merveilleux non ?*

Combien de temps l'épreuve dura-t-elle ? Il l'ignorait. Tout ses nerfs participaient à présent à la symphonie de douleur et d'épuisement. Ses mouvements se ralentissaient. Proche ! Si proche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle
Nouvel arrivant
avatar

Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: [ Îlot n°6 ] William, Keith et Gabrielle   Lun 2 Mar - 1:56

Gabrielle

Le rêve commence doucement, bercée par un son lointain, des bras protecteurs, douceur, chaleur.
Le rêve continu plus chaud, plus âpres, un gout de fumée.
Le rêve se termine l'humidité, le vent sur la peau, le sable qui rape.


Gabrielle reprend lentement conscience. L'eau s'est installée dans ses vetements et la refroidie. Pourquoi a-t'elle froid comme ça. Sa main tatonne à la recherche de sa couverture. Comme elle ne la retrouve pas elle se blottie, elle ramène ses genoux vers son torse, ses bras s'enroulent sur ses épaules. Qu'est-ce qui se passe ? Pourquoi son lit est si étrange. Petit à petit la petite fille prend conscience de bruits inhabituels. Le ressac des vagues, le bruit du vent dans les arbres, le sable qui crisse. Tout cela n'est pas normal. Gabrielle émerge un peu plus et s'assoit sur le sable.

Ses mains viennent frotter ses yeux. Le sable la pique et des larmes rendent les choses plus floues encore. Gabrielle cligne plusieurs fois des yeux et réussit à se débarrasser du sable et des larmes. Elle observe l'esprit encore ensommeillé, la mer devant elle, les arbres derrière elle, le sable sous elle, le ciel au dessus d'elle.

*Ou suis-je ? Je ne me souviens pas mettre endormie sur la plage? Ou sont papa et maman ?*

Gabrielle fait un tour d'horizon afin de voir si elle repére sa famille. Un peu plus loin git un autre corps. Trop loin elle ne le reconnait pas.

Un coup de vent la fait frissonner. Une angoisse commence à la prendre. Que s'est-il passé ?

*On dirait un film de naufrage, sauf que je ne me souviens pas avoir été sur un bateau*

Gabrielle se lève tout en cherchant dans sa mémoire des traces de ce qui aurait pu lui arriver. Ses derniers souvenirs remontent à une soirée en compagnie de son frère. Elle n'arrive pas à se souvenir non plus que ses parents aient parler d'un voyage, en pleine année scolaire, et encore moins au bord de la mer.

D'ailleurs c'était bizarre, son pyjama correspondait à ses souvenirs d'une nuit tranquille chez elle mais pas à la situation. Comment cela se faisait ? Si elle avait fait naufrage avec sa famille ne devrait-elle pas plutôt être habillée ? Et avoir un gilet de sauvetage non ?

La tête pleine de questions la petite fille se rapproche de l'autre personne. Ce n'est pas son père. Ni l'un de ses frères. Dépitée l'enfant observe de nouveau les alentours à la recherche de sa famille. Rien.

*Bon lui il saura peut-etre ce qui se passe.*

Bien que commençant à être inquiéte, Gabrielle touche l'épaule de l'homme et le secoue un peu.

"Hé ! Monsieur. Réveillez-vous. S'il vous plait dites-moi ou nous sommes."

Non loin de là une tête émergeait péniblement de l'eau. L'autre homme ne se réveillait pas. Elle avait du aller trop doucement. La petite fille refit un tour d'horizon. Une vague révéla quelque chose qui flottait.

Une main protégeant ses yeux qu'elle plissait afin de mieux voir elle distingua vaguement une tête sans pour autant en être sur.

*Et si c'était papa ou Maman ? Ou Hans, ou Michael ?*

Prise du préssentiment préssant qu'il fallait aller aider la personne qui se trouvait dans l'eau elle se mit à secouer plus fort l'homme endormi.

"Debout ! DEBOUT ! Faut aller le sauver ! C'est peut-etre ma maman ! ALLEZ ! REVEILLEZ-VOUS !"


Sur que c'était un membre de sa famille Gabrielle commençe à crier et à paniquer.

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Castmone
Nouvel arrivant
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 31
Temps passé à Hollow Dream : quelques fractions de secondes
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: [ Îlot n°6 ] William, Keith et Gabrielle   Lun 2 Mar - 9:22

Le tunnel. La lumière qui se découpe sur le noir, en forme de porte. C'est fou comme ces clichés peuvent avoir comme emprise dans l'inconscient des hommes.
L'homme qui nous intéresse ici est un médecin, et la balle qu'il a prit dans la tête l'a plongé au coma stade trois. Aux vues de l'endroit où il vient d'atterrir, c'est à se demander si la mort n'aurait pas été préférable pour William...

L'éblouissante lumière du bout du tunnel c'est changée en morne soleil, la sensation de chute en courbatures diverses, le courant d'air frais en humidité ambiante et l'immobilisme en légers tremblements aussi inexpliqués qu'incontrôlables.
Secoué par la transition, les tympans de William furent brusquement transpercés par deux choses très distinctes.
Dans un premier temps, un sifflement de fond désagréable, un peu comme si une bombe venait d'exploser non loin de notre protagoniste, et, dans un second temps, les cris stridents d'une petite fille de moins de 13 ans. Il serait d'ailleurs une bonne idée d'ouvrir les yeux pour l'identifier, maintenant que "l'atterrissage" semble s'être bien passé...

"Debout ! DEBOUT ! Faut aller le sauver ! C'est peut-être ma maman ! ALLEZ ! RÉVEILLEZ-VOUS !"

Le médecin sorti piteusement de son sommeil pour voir qu'un petit bout de chou, au visage pâle et à la chevelure blonde le secouait de toutes ses forces en criant l'air apeuré.
Voila qui expliquait les tremblements. Et les cris. Se relevant, aidé de la petite fille pleine d'énergie et de panique, Will passa son regard embrumé sur les environs. Le ciel était vide, le soleil blafard, et mis a part un banc de sable et un pédalo, tout n'était qu'eau, eau calme, eau plate... Eau traître.

La surface de l'onde se trouvait néanmoins troublé par une main coulante, et un amas de bulles laissant présager une présence humaine sous-marine non loin de la surface. A demi-réveillé, le docteur connecta ses neurones, et fit vite le rapprochement entre les cris de la petite fille et le potentiel mort noyé qui se trouvait à moins d'une vingtaine de mètres de la rive.

"Heu je, heu... D'accord petite, j'y vais!"

Il y a des réponses qu'on donne sans réfléchir, mais il y a aussi des temps où la rapidité d'action prime clairement sur la réflexion. Altruisme à la con. En l'occurrence, il fallait aller sauver un hypothétique homme d'une mort certaine. Pas que Will fut un sauveteur d'exception, mais il savait nager correctement et avait le minimum vital en secourisme marin pour sortir quelqu'un d'un poids moyen des flots.

Jetant pèle mêle sa blouse, son pull, sa chemise et son pantalon; enlevant à la hâte ses chaussures et chaussettes, c'est un médecin certes plutôt imberbe mais en bonne condition physique qui couru vers l'eau, le tout dans un caleçon noir des plus seyants (parce qu'on ne nage pas avec ses habits, surtout quand on doit remonter quelqu'un). Le contact brutal avec l'onde électrocuta l'apprenti sauveteur d'une bien glaciale manière : bon dieu, qu'est-ce qu'elle pouvait être froide!
Ankylosé par la température qui enveloppait son corps, William commença à nager péniblement vers les bulles qui n'étaient maintenant plus que des faibles remous en cercles.

Ayant hâtivement pensé qu'il venait de nager les trente plus long mètres de sa vie, notre héros en herbe passa furtivement sous l'eau trouble pour attraper un bras. Sa main se serra sur le poignet avec une force de crispé, ses muscles se contractant d'eux même sous l'effet du froid. Hissant malhabilement le corps de l'homme qu'il tentait de sauver en maintient contre le sien, William commençât a nager réellement les trente mètres d'eau les plus longs de sa vie : ceux du retour.

Inutile de s'attarder sur trente mètres de : *Je vais jamais le faire*, *je vais couler avec lui*, *j'aurais jamais dû écouter cette gamine* et autres *j'ai trop froid* pour se pencher sur les conséquences des actes du medecin : ayant à peine touché la berge, notre héros s'écroula sur le sable, ankylosé, exténué, congelé, laissant le fruit de son labeur à moitié dans l'eau, mais à l'abri de la noyade.

Les yeux de notre protagoniste s'obscurcirent. Il avait sans doute trop tiré sur la corde, et surestimé ses capacités physiques. Le noyé avait peut-être besoin d'un massage cardiaque. Sûrement même. Mais dans l'état actuel des choses, la seule activité que pouvait encore pratiquer Will était respirer bruyamment contre le sable tout en restant à la
frontière du conscient et de l'inconscient. La petite fille. La victime. Le lieu inconnu où il se trouvait. Tant de questions qui le tourmentaient, alors que son corps gisait sur une morne plage paresseusement balayée par une eau glacée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keith Peel
Nouvel arrivant
avatar

Nombre de messages : 42
Temps passé à Hollow Dream : Une inspiration
Date d'inscription : 21/02/2009

MessageSujet: Re: [ Îlot n°6 ] William, Keith et Gabrielle   Mer 4 Mar - 20:35

Intéressant. Les anges salvateurs se pointent donc alors qu'on a définitivement accepté leur néant, et que l'on a enfin décidé d'assumer ses actes. Après, on s'étonnera que l'humanité soit incapable de quoi que ce soit de bon...
Heureux les délirants, le cerveau de Keith en manque d'oxygène divaguait tandis que ses membres battaient de plus en plus lentement. L'ange n'était ni Pamela Anderson en maillot rouge, ni très musclé, ni attentif à sa propre sécurité. Cette ensemble de facteurs le lui rendit plutôt sympathique et le jeune homme fit de son mieux pour coordonner une brasse maladroite aux efforts nettement plus cohérents de son sauveur. Enfin, à la faveur d'un mouvement de bras Keith sentit la semoule trop cuite du sable sous ses doigts et, libérant l'autre de son étreinte, rampa les derniers mètres avant de s'affaler, les bras en croix, sur le sable. Terminé. Mort. Lessivé. Il s'en était tiré et, peu importe l'endroit allait comater...


*Comater ? Pourquoi est-ce que ça hurle, là-dedans ? Hmm. Le siphon est encrassé, il y a comme un bouchon là. Mais ? On l'a placé là ? A la va vite en plus. Hey, qui s'est amusé avec ma mémoire ? Attend, je vais gratter un peu et...*

L'amnésie bienheureuse se dissipa avec un petit claquement sec. La mémoire brisa tout barrage, métal liquide et incandescent jusqu'au bout des doigts.

Jour de boulot, jour gris.

Agitation, hausse de voix

Violence en rectangle, tête fracassée... sans lumière blanche au bout du tunnel en option.

Ici !

Le corps de Keith eut un spasme violent. La cervelle vomit des kilos de souvenirs retenus, le corps des litres d'eau en rétention provisoire. Toujours prompte à remarquer le moindre rayon de soleil, une voix détestable murmura à l'oreille de l'enseignant que son sauveteur s'était plus ou moins évanoui, ce qui lui évitait d'assister à la vidange.
Mais, comme de bien entendu, l'oeil captura à la périphérie une silhouette fluette qui ne devait pas avoir perdu une miette du spectacle. Rassemblant les lambeaux de sa dignité, Keith s'essuya la bouche du mieux qu'il pu, cherchant à analyser la situation. Le bon samaritain ne semblait pas en danger, au vu de sa respiration régulière et la poupée qu'il venait d'apercevoir n'avait pas eu le droit à un bain forcé. Cependant, il y avait fort à parier qu'aucun des deux n'était vraiment en état de parler... Il allait donc devoir redresser la situation et sortir de ce brouillard de démence.


"Ne... Ne vous inquiétez pas. Ca n'est que de l'eau. Vous voyez, je suis tombé et..."

Il s'interrompit. La gamine n'avait pas vraiment besoin de connaître les raisons de son arrivée ici. Il était sans doute plus urgent de la rassurer, au vu de son attitude. Keith eut l'intuition qu'elle et le nageur partageaient son état de confusion. Aussi décida-t-il de donner dans la simplicité.

"Je m'appelle Keith. Je... Je ne comprends pas très bien comment je suis arrivé ici. Je vais essayer de m'occuper de cette personne, qui vient de me sauver. Est-ce que tu peux me dire ton nom ?"

Il s'approcha de l'autre homme et le retourna sur le dos avant d'essayer de le redresser. C'est à cet instant qu'il sentit une goutte d'eau, griffe aquatique, caresser sa cuisse nue... Il pria juste que la présence d'un inconnu en sous-vêtements n'effraye pas encore un peu plus la petite.


Dernière édition par Keith Peel le Mer 4 Mar - 22:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle
Nouvel arrivant
avatar

Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: [ Îlot n°6 ] William, Keith et Gabrielle   Mer 4 Mar - 22:27

Prête à fondre en larme la petite fille vit avec soulagement l'homme qu'elle secouait se réveiller. Il avait les yeux dans le vague, comme ne comprenant pas ce qui se passait. Heureusement il se secoua et elle n'eu pas à dire grand chose qu'il se dirigeait vers l'eau en se déshabillant.

*Plus viiiite !*
pensa Bibi sans pour autant arriver à l'articuler. L'inconnu semblait savoir ce qu'il faisait. Pas besoin d'en rajouter.

Dans l'eau elle ne voyait plus la tête qui quelques instants auparavant était encore visible. Gabrielle joignit les mains et pria pour que le nageur ramène vivant celui, ou celle qu'elle avait vue. Elle pria pour qu'il/elle soit sauvé/e mais surtout pour que ce soit un membre de sa famille.

L'inconnu plongea et réapparu tenant un corps.

« Oui. » murmura la petite. Elle senti un peu de sa peur refluer.

Les deux hommes se rapprochaient, car maintenant elle pouvait voir que celui qui avait bien failli se noyer était un homme.

*Papa ? Ou Michaël ? Faites que ce soit l'un d'eux !*

Hélas ce n'était pas le cas. Elle apperçu le visage de l'autre homme. Encore une déception. De nouveau les larmes lui montèrent aux yeux mais elle se contient.

D'autant que ça n'était pas le moment de pleurer, le sauveteur s'étant effondré sur le sable de fatigue et le sauvé, tenant à peine debout, se mettant à vomir de l'eau, elle n'était pour l'instant pas la plus à plaindre. Le temps que le noyé se remette de ses émotions elle alla ramasser les vêtements du secouriste et les lui apporta, les étalant un peu comme elle pouvait pour le réchauffer.

Le deuxième inconnu s'approcha alors d'eux. Il semblait plutôt embarrassé comme ne sachant pas ce qui se passait. Comme si elle-même en avait la moindre idée.

"Ne... Ne vous inquiétez pas. Ca n'est que de l'eau. Vous voyez, je suis tombé et...

Tombé ? Bibi eu un nouveau regard vers l'eau. Calme plat de ce côté là.

*Tombé de ou ? De quoi ? Sur la tête il semblerait.*

"Je m'appelle Keith. Je... Je ne comprends pas très bien comment je suis arrivé ici. Je vais essayer de m'occuper de cette personne, qui vient de me sauver. Est-ce que tu peux me dire ton nom ?


Keith ? Le nom sonnait étrangement pour la petite fille. Ni allemand, ni français. Un nom étranger donc. Gabrielle essayait de comprendre, d'analyser à sa façon afin de ne pas sentir son coeur se serré de peur et de ne pas ceder à la panique. S'il était étranger alors elle faisait peut-etre bien un voyage et ils avaient bel et bien fait naufrage.

« Bibi. Enfin... Gabrielle. Je... heu je peux vous aider ? Moi non plus je ne sais pas pourquoi je suis ici. » Elle désigna l'inconnu « Lui le sait peut-etre. Mais vous avez dit que vous étiez tombé. Vous êtes tombé d'un bateau ?»

...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Castmone
Nouvel arrivant
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 31
Temps passé à Hollow Dream : quelques fractions de secondes
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: [ Îlot n°6 ] William, Keith et Gabrielle   Mar 17 Mar - 0:20

Après un exploit digne d’un maître nageur, c’était le retour sur terre (le cas échéant, sur sable) qui était douloureux. Muscles à vif, tendons usés par le choc thermique de l’eau glacée et de l’effort brûlant… Rien de bon pour un corps a peine plus entraîné que la moyenne. Pourtant William tentait de récupérer. Il sentit une paire de mains probablement masculines qui le mettaient sur le dos alors qu’il était en train d’agoniser à son échelle. Le soleil. Il était caché, morne et blafard, mais il semblait faire un mal fou a la rétine de notre protagoniste qui tentait de rouvrir les yeux après sa sieste comateuse, sieste de cinq minutes qui lui avait semblée être une éternité.

"Ne... Ne vous inquiétez pas. Ca n'est que de l'eau. Vous voyez, je suis tombé et..."

...

"Je m'appelle Keith. Je... Je ne comprends pas très bien comment je suis arrivé ici. Je vais essayer de m'occuper de cette personne, qui vient de me sauver. Est-ce que tu peux me dire ton nom ?


« Bibi. Enfin... Gabrielle. Je... heu je peux vous aider ? Moi non plus je ne sais pas pourquoi je suis ici. »

...

« Lui le sait peut-être. Mais vous avez dit que vous étiez tombé. Vous êtes tombé d'un bateau ?»


Petit à petit, alors que Will rampait mollement sur le dos pour se mettre complètement à l’abri de l’onde glacée, les bribes de paroles des deux autres robinsons lui parvinrent aux oreilles. Alors comme ça eux aussi ne savaient pas. Alors comme ça, eux aussi était coincés sur cette îlot de pacotille. Alors comme ça, personne aux environs n’avait l’air de savoir qu’est ce que trois naufragés foutaient au beau milieu de nulle part, sans aucun moyen de contacter l’extérieur.
Se mettant en position assise avec autant d’aisance qu’un petit vieux tétraplégique, le médecin entreprit de se couvrir avec sa blouse, laissant au sec ses autres vêtements qui lui avaient été apportés par la petite fille aux cheveux blonds.

« Merci petite. Je ne pense pas me re-baigner de sitôt, du moins pas dans cette eau glacée… »

Longue inspiration haletante. Parler semblait un effort un tout petit peu au dessus des forces du nageur qui récupérait tant bien que mal. William continuât néanmoins son monologue qui n’en était pas un, calmement et posément, à la fois pour s’économiser et pour être entendu correctement.

« Pour répondre a vos interrogations, je ne sais pas où nous sommes, ni comment je suis arrivé ici. Tout ce que je sais, c’est que nous devons trouver un moyen de contacter des gens. Des secours, des promeneurs, des pécheurs, que sais-je, mais d’après ce que j’ai vu nous sommes sur un banc de sable isolé sur une grand étendue d’eau, et ce à longue distance des côtes. »

… Un oubli, peut être ?

« Ha, sinon je m’appelle William, je suis médecin… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~Echo~
Narratrice mauvaise joueuse
avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: [ Îlot n°6 ] William, Keith et Gabrielle   Lun 1 Juin - 23:37

Eh bien eh bien mes agneaux, on fait la sieste sur le sable chaud? On se dit que si on reste sans bouger, le tyrannosaure ne nous verra pas? Oh allons, depuis tout ce temps, vous m'avez habitué à moins de naïveté...

L'eau monte, jeunes gens. Elle monte vite. A vue d'oeil. Elle est froide. Et je serais vous, je ne ferais pas confiance à ce qu'elle cache.

Alors il est temps d'assumer, il est temps de se décider. Certains d'entre vous ne peuvent pas s'exprimer? Pour une fois, je vous autorise à leur griller la priorité: c'est la panique, l'eau monte, et il faut décider.

Vers où voulez-vous mener votre embarcation. Au Nord? L'Est? L'Ouest? Le Sud?

Choissisez mes chers amis, choisissez. Il me faut au moins une décision par groupe. La première, la majoritaire, que sais-je? Tant pis si vous n'avez pas le temps de discuter, tout le monde n'aura pas le temps de donner son avis. Je n'exige qu'un message. Au moins une voix, un choix.

Sachant que la suite de vos aventures en dépend.


Choisissez. Peut-être que vous aurez de la chance.

Ou pas.


Vous avez jusqu'au samedi 6 juin à minuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Castmone
Nouvel arrivant
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 31
Temps passé à Hollow Dream : quelques fractions de secondes
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: [ Îlot n°6 ] William, Keith et Gabrielle   Jeu 4 Juin - 20:42

[Bah disons que ça fait un certain que je passe ici tout les deux jours et mes camarades semblent avoir été tués par l'inactivité. Donc je veux pas décider à leur place, mais je suis sensé faire quoi dans ces cas là? ] Embarassed

EDIT : post a venir sous peu Very Happy!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ Îlot n°6 ] William, Keith et Gabrielle   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ Îlot n°6 ] William, Keith et Gabrielle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti
» 01. Another study time with you {PV Keith}
» Gabrielle Delacourt
» William Delacroix [ Voleur ]
» William Sanders

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Dream :: BROUILLON :: Archives :: Archives RP :: Saison 4-
Sauter vers: