AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dans la gueule du loup (Libre!!!)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lynn Lenra
Folle en liberté - aime les baignoires, qu'on se le dise
avatar

Nombre de messages : 884
Age : 25
Temps passé à Hollow Dream : Le temps qu'il faut pour se faire enlever par un raz-de-marée et se réveiller à côté d'un Yacht!
Date d'inscription : 13/01/2009

MessageSujet: Dans la gueule du loup (Libre!!!)   Ven 20 Nov - 22:34

[Ce sujet est ouvert à tous ceux qui souhaitent jouer à cache-cache pour faire vivre le forum]



Chaperon...


Lorsqu'un jeune chaperon s'égare dans les bois il attiré inévitablement le guetteur de ces lieux, affamé ou simplement curieux loup. D'autant plus si le dit chaperon arbore un chaperon comme les flammes.

...rouge...


Serait-elle inconsciente ou aussi insouciante qu'un bourgeon à peine éclot dan ces terres désolées au point d'ici se balader sans sembler connaître le mot méfiance. La fine silhouette déambule avec une sorte de malice entre les quelques cadavres végétaux placés à la débandade. Qui donc pourrait décemment se promener ainsi dans ce bouquet d'arbre flétris. Pas quelqu'un accroché à la vie, pas quelqu'un qui connaît la vallée à moins que ce ne soit une façade.

...quelqu'un...


Sa main délicatement affleure un reste d'écorce tout en continuant sa route en toute tranquillité. Le déluge a emporté nombre d'âme errantes, libérés du tourbillon morne du coma.
La vallée a fait le ménage de printemps, et Lynn est encore là. Quel peuvent être les projets de la vallées quand à sa misérable ébauche d'existence? oui ébauche, car là où le corps n'est pas, un esprit perdu ne peut se prétendre complet.

...rôde.


Le bois mort commence à se faire rare et quelques ruines éparses pointent le bout de leurs nez inexistants. Curieusement attirée par les bâtisses comme par une lumière venue d'une autre dimensions, mais la vallée n'est elle pas déjà une sorte de dimension parallèle. Peu importe.

Tant est-il que notre gentille petite allumée se précipitait vers la lumière la plus sombre qu'elle puisse imaginer. Un croix se dresse, cassant la ligne droite de l'horizon. Alors comme çà il y avait des gens, qui dans cette vallée arrivaient encore à croire en Dieu. Interressant, n'est-il pas'enfant perdue se figa un long moment, guettant le murmure d'une brise qui ne vint pas. Un léger sourire aux lèvres elle succomba au péché qui prenait forme religieuse. Que peut-elle avoir dans la caboche cette exilée morale?

Elle ne crois pas en Dieu, que peut-elle avoir à fiche dans une église.
Sa fine silhouette dansa un instant entre les quelques tombes, contournant la bâtisse, le clocher si haut... que les oiseaux y poseraient bagages. S'il est encore des volatiles pour admirer la vue qu'il dût y avoir là haut. Si elle avait l'envie de grimper là-haut... Pas maintenant, son oeil a entrevu quelque chose. Un escalier. Un sourire mutin au coin des lèvres, le chaperon rouge y dirigea ses pas, emportant à sa suite... le loup.
Est-il du genre végétarien ou carnivore?


Les ténèbres engloutissent la tache rouge. Comme un loup avalerait sa salade, ou son chaperon.

...Noir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scott Hawkins
Cryptologue de la route - eh, zavez vu ma grosse rame?
avatar

Nombre de messages : 333
Age : 30
Temps passé à Hollow Dream : Un petit moment maintenant...
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Dans la gueule du loup (Libre!!!)   Jeu 24 Déc - 22:07

Difficile de dire ce qui m’avait poussé à déambuler dans l’île. Je connaissais pertinemment les dangers que la Vallée aurait pu prendre plaisir à mettre sur ma route, mais je m’étais résolu de ne pas rester au même endroit. Quitte à finir dévoré ou à crever comme un chien et laisser ma dépouille au soleil, je préférais encore visiter un peu ce « paradis » avant, dans un sens comme dans l’autre, je pouvais aussi bien précipiter ma fin que l’éloigner, alors à quoi bon se demander pourquoi bouger et juste le faire. Puis, je devais admettre que me dégourdir les jambes ne me ferait pas de mal, et je n’appréciais que moyennement le sable. C’est donc avec un certain plaisir que j’avais prit la direction du levant, me fiant plus ou moins au soleil, bien que je ne fusse pas vraiment certain que les repères ordinaires soient encore d’actualité ici bas. Après tout, quoi de mieux que de dérouter ses habitants en modifiant les repères géographiques ? L’intriguant dans tout cela, c’est que je trouvais une raison pour laquelle la vallée n’avait aucun intérêt de faire cela, et la raison était la suivante : c’était absolument inutile. Pourquoi leur faire perdre géographiquement le nord, quand, de toute façon, il finirait par le perdre mentalement ? La direction n’avait aucune importance, car au final, nous finissions tous par perdre, et elle, par gagner. J’avais survécu pendant un bon moment, mais seul et livré à moi-même, je me doutais que je finirais par mourir un jour où l’autre, et ce, même si l’envie de retrouver Mary se faisait de plus en plus forte.

Il ne passait pas une seconde sans que je ne pense à elle. Voilà trop longtemps que nous étions séparés, et je voyais encore nos virées à moto défiler sous mes yeux. L’espace d’un instant, je revis mon père et ma mère… Ils me manquaient eux aussi, de manière moindre, mais j’aurai voulu les avoir près de moi. Que pensaient-ils ? Mon père devait surement pester de m’avoir laissé continuer à monter à moto, ma mère devait sans cesse lui expliquer que ce n’était ni de sa faute, ni de la mienne, mais simplement pas de chance, ou plutôt celle de ce fichu connard qui était passé au rouge… Je ne savais pas grand-chose sur lui, si ce n’est la couleur de sa voiture et sa relative conscience du code de la route. C’était à cause de lui si j’étais ici en ce moment, à cause de lui si j’avais vécu tout ce qui s’était passé dans cette vallée, mais, si je lui en voulais, j’avais autre chose à faire que ressasser une haine inutile. Enfin, peut-être que cet imbécile s’était retrouvé ici aussi, mais j’en doutais fortement, les airbags de sa voiture avaient du faire un excellent travail, et puis, lui, il n’était pas passé sous un camion.

A force de penser, ou de broyer du noir, tout dépend du point de vue, je finis par arriver en vue de ruines. A bien y regarder, cela ressemblait à une église, si j’en croyais les restes du clocher qui surplombaient le tout. Traversant en silence les ruines, je me demande si quelqu’un peut se trouver dans les environs, quelqu’un ou…quelque chose. Réalisant que je suis complètement à découvert, je fais doucement le tour des ruines, en essayant de faire le moins de bruit possible. Au détour d’un mur, je découvre aux sols quelques traces. Il y a vraiment eu quelqu’un par ici ! Curieux, je regarde autour de moi, et bien entendu, je ne manque pas la trappe ouverte, donnant sur des escaliers descendants dans la noirceur. Y-a-t-il quelque chose là-dessous ? Quelqu’un ? Une voix me crie de ne pas y entrer, que ce serait de la folie, et une autre que je n’ai rien à perdre, sinon passer un mauvais quart d’heure et enfin trouver ce qui me cherche depuis si longtemps, la mort. Ramassant un bâton relativement grand et épais, je me dirige vers les escaliers, les empruntant en silence, m’enfonçant à mon tour dans les ténèbres. Une fois assez éloigné, conscient que si danger il y avait, cela ne pourrait pas être pire que de tomber dessus par hasard, je me risquai à crier :


« - Eh ho ! Y’a quelqu’un ?! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Dans la gueule du loup (Libre!!!)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Environs de St-Jean-d'Angély] Dans la gueule du loup (Amy/Gabie)
» Dans la gueule du Loup
» Dans la Gueule du Loup.
» Event 2 : Dans la gueule du loup (Part 2)
» Comme dans la gueule du loup . . . [PV Shirley, Annabelle, Ayame, Erreur]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Dream :: LEVANT :: La Crypte-
Sauter vers: