AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 The Vampire Wars [Fermé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mary Malone
Without a trace
avatar

Nombre de messages : 1749
Age : 32
Temps passé à Hollow Dream : 4 longues années...
Date d'inscription : 27/12/2005

MessageSujet: The Vampire Wars [Fermé]   Ven 1 Déc - 21:27




† HISTOIRE †


Il était une fois un village nommé Larmor... C'est comme cela que commence tous les contes de fée mais malheureusement pour vous, l'histoire que je vais vous énoncer n'a rien d'un conte merveilleux. C'est même l'inverse...


Il y a longtemps, dans ce village de mille cinq cents âmes perdues, régnaient les créatures de la nuit... Cette situation à changer avec la fin de cette belle ère qu'était le moyen âge. A cette époque, la race humaine vivait dans la peur et la soumission aux vampires, jusqu'aux jours où le Vatican a envoyé ses hommes pour combattre l'hérésie et remettre les égarés dans le droit chemin. Malheureusement pour l'Eglise, les premiers "inquisiteurs", comme on les appelait à l'époque, se sont fait massacrer. Pour preuve, cet extrait du journal de Sir Léon de Morgenster : ( le texte a été adapté à notre langue pour des raisons de compréhension)

"Jour 2 de l'hiver de l'an mil cinq cent trois.
Nous sommes enfin arrivé à ce lieux maudit. Les caravanes se sont arrêtées à la lisière du bois qui nous séparait de Larmor la damné. Nous sommes resté là jusqu'à ce que le soleil tombe et que la lune commence le règne de l'obscurité. Nos objectifs étaient clairs : trouver et exterminer les créatures impies. Mes hommes et moi devions montrer la voie de notre seigneur Dieu à ces hérétiques. En parlant de mes hommes, ceux ci sont des plus vaillants, mais leurs terres leur manque. Nous venons tous, ou presque de la capitale Française. La puanteur et la misère de cette contrée sauvage nous surprend, pourquoi ces terres n'ont pas été nettoyée? J'ai demandé à notre saint père qui nous accompagnait, il m'a répondu que c'était parce qu'ils avaient encerclé le village, et qu'ils tuaient tous ce qu'ils voyaient s'approcher où tenter de sortir...

Jour 3 de l'hiver de l'an mil cinq cent trois.
Que Dieu nous sauve ! Nous avons été pris d’une folie sans nom de croire que nous pouvions lutter contre les forces de (intraduisible) Mes hommes et moi sommes partis en direction de Larmor hier soir, pour attaquer pendant la nuit, mais ce que nous avions pas prévu, c'est que nos ennemies étaient beaucoup plus nombreux que nous. Déjà dans la forêt nous nous sommes fait pourchasser par des bêtes des Enfers ! Je ne peux dire avec exactitude ce que c'était car ils se déplaçaient avec une vitesse inouïe, de sorte qu'on ne pouvait pas distinguer la nature de ces êtres. Une fois le bois passé, je donnais l'ordre à mes hommes de mettre le feu à ce sinistre amas d'arbre, signant en même temps la mort définitive de nos attaquant. Mais alors que nous nous pensions sorti d'affaire, nous sommes tombés sur le reste du problème : la ville en elle même. Chaque maisons, chaque recoins sombres étaient susceptibles de cacher un des suppots de Satan. Nous avancions lentement dans les rues étrangement désertes de Larmor la maudite jusqu'à tomber devant une somptueuse bâtisse, qui devait se trouver au centre de la bourgade. Nous arrêtant sur la grande place devant ce manoir pour souffler un peu, après s'être assurer qu'il n'y avait aucune de ses créatures tant redoutées dans les parages. Mais au bout de dix minutes, des bruits commencèrent à se faire entendre... Des espèces de déplacements furtifs, vifs. Comme si les ombres de la ville se mettaient à se déplacer. Je crois qu'à ce moment là, j'ai comprit ce que voulait dire "le calme avant la tempête"... Oui, les minutes qui ont suivit ont été un vrai carnage. Des êtres sortaient de l'ombre et sautaient sur mes hommes sans que ceux ci n'aient le temps de réagir. Le sang vint tapisser les pavés de la place en moins de deux secondes... Je me cachai dans un recoin en espérant rester en vie. Là, je pu voir les abominations perpétrées par nos ennemies... Ceux ci se nourrissaient de mes hommes, se jetant sur leurs gorges et plantant leur canines dedans.Ces bêtes maléfiques semblaient faire une espèce de danse avec les cadavres encore chauds de mes soldats... Quelle horreur ! La sauvagerie du monde a été regroupées dans ces rejets de la société... Quand j'ai pu m'enfuir, ils étaient tous là, sur la place, à ce délecter des odeurs et du sang de ces pauvres corps entasser sur le sol. Je... Mais que ce passe-t-il donc dehors? Je vois des ombres qui se meuvent rapidement... Des bruits de métal qui tombent... Mon Dieu, ils nous attaquent!!! Je vais enfouir ce journal en espérant que quelqu'un le retrouvera un jour et pourra nous venger... Que Dieu nous protége."


(le reste de la page est intraduisible)

Ce cahier de bord a été retrouvé récemment à coté d'un cadavre, dans des fouilles archéologiques. Sans doute Sir Léon de Morgenster.

Une première victoire pour le seigneur vampirique de l'époque sur la papauté et les religieux. Mais celle ci n'eut pas le temps d'être apprécié à sa juste valeur. En effet, deux mois après, le Vatican envoya une autre de ses cohortes de chasseurs, mais cette fois, de véritable expert : deux ordres d'inquisiteurs crée pour lutter contre toutes les hérésies. Ces ordres sont la société de Léopold, et l'ordre des pauvres chevaliers de la croix de la passion. Ces derniers agissaient plutôt dans l'ombre, infiltrant les rangs de leurs ennemies pour les détruire de l'intérieur, alors que les Léopoldiens était plutôt du genre à mener une guerre ouverte. Après l'arrivé de ses inquisiteurs, ce fut près de trois cent ans de guerre civile qui mit à feu et à sang le petit village de Larmor. Chaque coin de rue était un endroit d'embuscade, chaque tunnel d'égout était fouillé, toutes les maisons suspectes étaient brûlées... et la liste est encore longue. Mais au moment où les inquisiteurs croyaient la situation réglée, il y eut un nouveau retournement de situation…

En effet, pendant que les chasseurs s'acharnaient sur les vampires de la ville, le dirigeant de la société de la nuit envoya un messager à ses frères, qui se arrivèrent en délégation sur les lieux. Entre temps, le seigneur vampirique avait été brûlé en même temps que sa demeure. L'arrivée des renforts vampiriques fut aussi l'arrivée d'un invité de marque ou peut-être deux... Les textes ne sont pas assez précis sur ce point là... c'étaient des Antédiluviens semble-t-il. Ces descendants directs de Caïn, le premier vampire aillant foulée cette terre. Cette information ne peut être confirmée, car le statut de ses êtres relève de la légende, même pour et petit fils de Caïn. Pourtant, ces puissant damnés font apparition dans plusieurs récits, qu'ils soient humains ou vampires. Avec le temps, beaucoup de vampire vinrent en aide au défunt souverain de la ville. Tous de clan différents : Grangrel, Ventrues, Brujah, Malkaviens, Nosferatus, Ravnos, Toréador, Tremere, Lasombras... Mais certains vinrent pour prendre le pouvoir sur ce domaine, et ainsi étendre leurs influences au pays entier...
Les inquisiteurs étaient débordés sous cet afflue d'ennemie, tellement débordé qu'ils durent abandonner une partie de la ville, pour mieux revenir par la suite disaient-ils... Quand le Vatican daigna envoyer d'autres chasseurs, les légions des vampires étaient très diminuées, ce qui conduisit à la solution suivante : Ils ne pouvaient gagner, mais les créatures nocturnes qu'ils étaient ne pouvaient laisser leur territoire tomber entre les mains couvertes de sang des humains...
Et c'est ici que les recueils deviennent sombres à la compréhension du pauvre mortel que je suis... Il est question "des aînés" qui auraient été enterrés de gré ou de force pour préserver la race si le malheur devait s'abattre sur leur communauté. Ces aînés seraient-ils les Antédiluviens ou tout simplement les dirigeants venus sur place? Le doute plane toujours...


***


Beaucoup de temps est passé sous le pont de l'existence de l'humanité depuis ces évènements. La vie a reprit son cour presque normal à Larmor, qui est devenu une petite ville touristique contre toutes attentes. Mais les habitants ne se doute pas des batailles qui ont été menées dans leur village, dans leurs rues, et même dans leurs maisons... La "menace" a été exterminée... En apparence...
Oui, car ils sont toujours là, plus faible qu'au commencement, moins nombreux, mais toujours là, cachés dans l'ombre, attendant l’heure pour reprendre leur royaume. Mais en attendant, la société vampirique a évoluée elle aussi. Des sectes se sont créées, des tensions ont été mises à jour entre certain clan, des amitiés aussi... Complots et trahisons sont le quotidiens de beaucoup des créatures de la nuit. La lutte pour le pouvoir s'organise, les vampires se divisent par rapport à l'idée qu'ils se font de leurs situations de non vivant. A Larmor, seules quelques personne se doutent de la sombre présence qui les entoure... Ces personnes sont pour la plupart les descendants des inquisiteurs des siècle passés. Il y a aussi les "victimes" des raids de vampires, malgré le fait de la rareté des survivants.
Récemment, de nouveaux chasseurs et autres enquêteurs viennent séjourner dans cette petite commune. Envoyés par l'Eglise encore une fois? Ou par quelqu'un d'autre? Mystère...
Leur arrivée a commencée après un évènement troublant : la découverte du tombeau plurimillénaire de Gavrinis, l'île temple des temps anciens... Cet évènement a fait les gros titres de la presse locale " Des vandales saccagent et pillent un monument historique". Mais cette annonce a touchée la société de la nuit, divisant encore plus les êtres qui la compose... En effet, ce tombeau devait, selon une légende, contenir le corps d'un des fils direct de Caïn, il n'est pas précisé lequel, mais cette annonce remet en question toutes les certitude des sombres créatures, car les Antédiluviens ne sont que pure légende pour beaucoup. Tous ceux qui sont resté fidèle à ces incarnation de la puissance vampirique ce sont cachés, de peur d'être pris pour fous.
Maintenant se pose un problème pour ce ou ces "demi dieux déchus" : Certains des hauts placés de la société ne veulent pas céder leurs postes, trop imbu de leur richesse et de leur place importante, c'est pour cette raison qu'ils ont fait appel à des tueurs, non pas des tueurs mais... LES tueurs : les Assamites ! Ce clan vampirique venu des terres arabes sont de vrai assassins, dangereux pour la cible, mais aussi pour l'employeur. Mais il ne sont pas nombreux dans la petite ville, heureusement...
La situation est tendue, les vampires se livrent une petite guerre dans l'ombre, alors que des chasseurs et des personnee du clergé viennent de partout pour examiner cette tombe, et enquêter. Le passé semble se répéter dans cette petite ville... Dans le livre des prophéties vampiriques, le réveil des Antédiluviens annoncerait l'apocalypse pour les petits fils de Caïn... Et si leur réveil causait la causait réellement?

... Le temps est une boucle sans fin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
The Vampire Wars [Fermé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
» Star Wars Pocket Models TGC
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» [Partenariat] Star Wars: Clone Wars Rpg
» Cherche bannière vampire counts (Fantasy)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Dream :: BROUILLON :: Archives :: Archives HRP-
Sauter vers: