AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mark Sänger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mark Sänger
Nouvel arrivant
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 13/04/2009

MessageSujet: Mark Sänger   Mar 14 Avr - 1:02

Nom : Sänger
Prénom : Mark

Surnom : Patron / Boss / Quiet Mark

Age du coma : 34 ans

Temps passé à Hollow Dream :
Il vient juste d'arriver.

Ancienne profession:
- Maquereau
- Chef de gang
- Champion de free fight underground

Description physique:
Quand on regarde Mark le visage de Mark, on ne remarque pas forcément à quel point il est dangereux. Il faut le fixer bien attentivement, pour se rendre compte de l'étendue réelle de sa musculature. Son corps est assez sec pour que ses épaules ne fassent pas aussi larges que celles des armoires à glaces norvégiennes. De plus, l'individu dispose d'un corps qui produit facilement de la graisse. S'il n'était pas sportif, il aurait carrément une bedaine "de bière". Au lieu de ça, la légère couche de tissus adipeux cache efficacement ses abdos d'acier et atténue les reliefs de son dos musculeux.

De visage, Mark fait assez négligé : une barbe de quelques jours lui mange la face, s'alliant au noir de ses iris pour lui assombrir lugubrement la face. Avec ses joues creusées et les rides de son front renforcées par la drogue, il ferait presque peur. Et, pour ne rien arranger, sa tignasse brune n'est presque jamais coiffée sur sa tête. Ce qui est sûr, c'est que croiser un type comme lui, la nuit, n'a rien de rassurant... Il en jette, en impose, et ce malgré sa stature d'un petit mètre soixante quinze.

D'un point de vue vestimentaire, monsieur Sänger s'habille généralement en noir, très sobrement. Un chemisier noir, classique, dont les manches retroussées laissent apparaitre ses avants bras velus, ainsi que des mains larges et puissantes (elles aussi velues). Ce vêtement, bien souvent, n'est pas refermé jusqu'en haut, offrant ses clavicules saillantes à la vue de tous, ainsi qu'un bout de toison brune. Du reste, il porte un pantalon souple, avec une coupe proche des treillis militaires, mais sans l'aspect camouflage de ces derniers. Enfin, ses godasses sont systématiquement de lourdes rangers coquées... spécialement étudiées pour briser des noix.

Enfin, la posture du bonhomme est légèrement courbée, comme celle d'un homme blasé. Il marche en trainant les pieds et a quasi-constamment les mains dans les poches. Cependant, dès qu'il est aux aguets, ou bien un tant soit peu énervé, Mark se redresse, droit comme un I... mais il garde les mains dans les poches.



Description morale:
Le moins qu'on puisse dire, c'est que Mark n'as pas inventé l'eau chaude. C'est quelqu'un de rustre, qui choisit généralement la solution la plus violente et la plus radicale possible. Ceci dit, il ne faut pas croire que c'est un attardé... la vérité, c'est qu'il a toujours su tirer partit de ses atouts, pour obtenir ce qu'il voulait. Cet aspect de sa personnalité pourrait même s'apparenter à de l'optimisme, voire à du courage : quelle que soit l'embuche qui se dresse devant lui, Mark considère qu'il y a toujours un moyen de la dépasser. Le seul hic, dans cette histoire, c'est que la fin justifie bien souvent les moyens, pour ce charmant individu.

Mais n'allez pas croire que, parce qu'il est prêt à sacrifier de sang froid un camarade pour avancer, il le fera à la première occasion. Même si ça ne lui pose pas spécialement de problèmes, c'est pour lui un dernier recours : être entouré de gens a toujours été plus agréable à ses yeux. Ce caractère, voilé d'égoïsme, en fait évidemment quelqu'un de peu recommandable... Mais, paradoxalement, il semble que tel personnage soit parfaitement taillé pour faire face à des émotions comme la haine ou le désespoir.
Est ce parce qu'il n'est pas le plus humain des hommes ?
Sans doute...




Histoire:
La nuit n'était pas silencieuse, à Los Angeles. Les véhicules vrombissaient continuellement sur les routes, à toutes heures de la journée. Billy conduisait calmement, se dirigeant vers le commissariat le plus proche. Lui et John, son coéquipier, avaient finit leur journée et rentraient bien sagement au QG, pour un dernier rapport. Ce dernier étouffa pourtant un juron en se mordant la langue, après avoir échoué dans sa tentative d'asséner un coup de mâchoire à un pauvre sandwich innocent. Une fois qu'il eut reprit ses esprits et chassé la douleur de sa bouche, le flic pesta contre son camarade :

- Bordel, Billy, pourquoi t'as pilé comme ça ?

Ce dernier ne répondit pas, détachant sa ceinture avant de sortir du véhicule. John poussa un long soupire en constatant qu'ils étaient à peine garés et, attendant que le véhicule de derrière les dépasse, sortit à son tour de la bagnole pour rejoindre le conducteur. Ce dernier était penché sur un pied, qui dépassait de l'ombre d'une ruelle. En s'approchant, sandwich à la main, le policier fronça les sourcils... Quelqu'un était étendu par terre. Et, quand ses yeux se furent habitués à l'obscurité, son faciès se teinta d'angoisse. Trois personnes étaient là, allongés au milieu de la poussière : l'une gisait dans son propre sang, pendant que les deux autres ressemblaient à des poupées cassées, dont nuques et bras étaient tordus de manière impossible.

- Merde, c'est quoi ce bordel ?
- Un règlement de comptes, probablement...

Il était impressionnant, Billy, avec son stoïcisme de pierre. Rien ne pouvait jamais l'émouvoir. S'il ne le connaissait pas depuis longtemps, John pourrait croire que son coéquipier était un robot. Méthodiquement, cet homme-machine vérifia le pouls de chacun, puis son identité. D'abord le première qui, bien qu'étant à plat dos, avait le visage contre le sol. Mort. Le deuxième avait la tête penchée bizarrement, mais nullement mortellement. Aucun pouls non plus. Restait le dernier type, transformé en passoire... Billy se pencha dessus, palpant sa gorge poisseuse de sang. Il se tourna vers son coéquipier, lâchant calmement :

- Appelle une ambulance, il est vivant.




Cynthia marchait dans les rues, éclairée par la lueur glauque des lampadaires. Elle avait beau être juchée sur d'interminables aiguilles, la jeune femme évoluait à une vitesse impressionnante. Il faut dire qu'à force de piétiner les trottoirs de long en large, elle avait eu tout le temps de s'habituer à ces instruments de torture, véritables échasses de la féminité. Mais ce soir, c'était différent. Nick venait juste d'appeler, le patron voulait finir sa soirée en douceur, après avoir fait sauter quelques dents et cassé quelques bras...
Le patron...
Un homme particulier.
Ce type s'était imposé très rapidement dans le milieu comme le nouveau boss d'un gang local. Personne dans le coin ne savait vraiment d'où ce type sortait. Ce qui était sûr, c'est qu'il avait déjà les poings solide avant de débarquer à Los Angeles. Incroyablement déterminé, il avait réussi à regrouper et organiser plusieurs bandes de voyous locaux en un gang plus ou moins organisé. Ensuite, se servant de cette chair à canon, il avait détrôné le mafieux local, pour prendre sa place. Comme tout bon leader de sociétés criminelles, Quiet Mark a vite compris qu'il fallait faire peur pour garder sa place. Il s'est vite bâtit une réputation d'homme invincible en organisant des tournois de free fight illégaux et en restant le maître incontesté de cette arène.

Selon la pute, c'était bien joué : les gens avaient peur de lui, pour lui... pas pour son gang.
Aujourd'hui, il ne se battait plus à chaque fois, mais sa légende subsistait.


- Salut Nick, j'suis pas en r'tard j'espère.
- Non, non, entre.
- Merci...

Quiet Mark. Un curieux surnom. A vrai dire, Cynthia trouvait qu'il reflétait assez peu la vérité... elle l'aurait appelé Stoïc Mark. Parce que, même s'il était effectivement très calme, en apparence, le patron pouvait faire preuve d'une violence rare quand cela s'avérait nécessaire. Et il le faisait calmement. Avec un soupire, la prostituée poussa la porte de la loge privée du patron, avant de s'assoir sur le sofa.

Ce soir, elle n'aurait qu'un client, c'était toujours ça de prit.





Trois corps. Une seule marre de sang.
Mais il reste encore un homme debout. Vêtu d'un costume cravate bleu nuit, ce dernier dévisse lentement la tige métallique, dans un crissement lent et régulier. Une fois chose faite, il la range dans une poche, puis glisse son pétoire à sa ceinture. Calmement, il s'avance vers le gisant englué dans son propre fluide vital et, une fois arrivé à son niveau, se penche sur lui. Ses semelles chuintent en s'écrasant sur le liquide poisseux. Là, accroupi, l'individu sourit. Sa voix est jubilante, arrogante, tandis qu'il lance :


- Mark... Quiet Mark... Le champion du Free Fight Underground, le putain d'enculé qui, avec toutes les petites frappes de L.A. a su détrôner le grand Vincento, avant de lui détruire le visage à coup de poings. [Dans un geste rageur, l'homme se redresse. La moitié supérieure de son corps reste invisible, engloutie par l'obscurité.] Tes muscles d'acier et tes poings de pierre font peut être peur aux crapules communes, mais ça n'est rien face à quelqu'un d'assez déterminé... surtout s'il a un flingue.

Satisfait de sa tirade, l'individu gardait le regard braqué sur le corps inerte. Une marque d'impact écarlate ornait la bosse frontale droite du pauvre homme, dont les yeux ouverts étaient fixes, pointé vers les étoiles. Le meurtrier resta un instant happé par ces perles noires, comme hypnotisé. Mais sa tête se redressa brusquement, lorsqu'un crissement de pneus emplit soudain la ruelle. A la lueur des phares, son visage apparut. La moitié supérieure droite était couturée de cicatrices, comme déchiquetée, l'œil enfoncé dans cette zone charcutée était blanc, uniformément blanc.

Après avoir craché au visage du corps, Vincento Adagio s'enfuit dans l'obscurité.





Aujourd'hui, Monsieur Adagio a peur. Los Angeles a été sciée en deux, par la volonté d'un seul homme. Ses portes flingues et ses brutes reculent devant les voyous de son rival... Un type sortit d'on ne sait où, a regroupé toutes les petites frappes de la ville, de petits dealeurs, les voyous indépendant à la seule force de ses poings. Et, à la seule force de ses poings, il leur a apprit à se battre efficacement. Il s'est monté sa petite armée...

Vincento n'a pas comprit tout de suite ce qui se passait. Les tournois de Free Fight qui s'organisaient ne le concernaient pas. Ca ne l'empêchait pas de vendre sa drogue et de louer ses filles. Quand ces petits soldats s'en prirent à ses hommes de mains, le parrain de L.A. croyait pouvoir les mater sans problèmes. Il pensait que la poudre et les balle seraient plus fortes que les poings... mais, quand le nombre - trop restreint - des hommes qu'il envoyait se faisait descendre, la poudre et les balles qu'il s'enorgueillissait de posséder changeaient de mains.

Ca sentait mauvais, très mauvais.
Mark, ce pourrit de Mark, avait déjà prit le contrôle de plus de la moitié de son commerce.
Monsieur Adagio avait peur de le voir débarquer, chez lui, armé de ses propres armes, pour le détrôner définitivement...





Le corps s'affaissa lourdement sur le bitume, tandis que Quiet Mark relâchait son étreinte. L'échine brisé, l'homme n'allait pas tarder à mourir asphyxié, ses poumons paralysés ne fournissant plus d'oxygène. L'autre individu fixa le champion de L.A. d'un air sombre, un brin effrayé. Mais il ne se laissa pas abattre, faisant craquer sa nuque d'un brusque mouvement de tête sur le côté, avant de se jeter sur sa proie. Ce dernier resta immobile pendant toute la charge de son adversaire, ne bougeant pas même d'un cheveux lorsque l'ennemi arma son poing. Puis, au dernier moment, il bondit en avant recroquevillé sur lui même. Son genou, mis en avant, percuta le ventre mou de son adversaire de plein fouet, le faisant décoller du sol. Mais, sans le laisser s'éloigner, Mark lui agrippa les cheveux en plein vol et, tandis que ses propres pieds retouchaient le sol, brisa les cervicales du pauvre homme d'un simple coup de poing.

En peu de temps qu'il n'en fallait pour le dire, Quiet Mark, champion du Free Fight Underground de L.A., venait d'abattre ceux qui avaient osé s'en prendre à lui.

Calmement, comme à son habitude, le champion releva la tête vers le troisième larron. Il eut tout juste le temps de voir le canon du 9mm, orné par un magnifique silencieux, pointé dans sa direction, avant que le coup ne parte. Dès lors, tout sembla comme ralentit. Il voulut bouger sa propre carcasse, mais elle était d'une lenteur désespérante. Ses yeux noirs restèrent fixés sur la balle, pendant tout son trajet. Il sentit la pointe métallique mordre sa peau, la faisant éclater au point d'impact. Il sentit, autant qu'il entendit, le craquement de sa boite crânienne. Puis la douleur explosa dans sa tête, lui faisant perdre connaissance.





- Qui c'est, à ton avis ?
- Je sais pas... probablement un truand quelconque.
- Qu'est ce qui te fait dire ça ?
- Ben, il a pas franch'ment l'air d'un type à racketter facilement. Du coup, je penche pour un règlement de compte, vu où on l'a trouvé. En tout cas, il a peut être super morflé, mais il a eu de la chance ce mec : Encore vivant, avec une balle qui flotte à l'entrée du cerveau...
- Ouais. Ceci dit, il va peut être s'en relever non plus.
- Bah... Il doit probablement rêver d'un monde meilleur...


Dernière édition par Mark Sänger le Jeu 23 Avr - 10:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mark Sänger
Nouvel arrivant
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 13/04/2009

MessageSujet: Re: Mark Sänger   Ven 17 Avr - 10:30

Style de combat:
Dans le monde, il existe peu de vrai guerriers. Evidemment, chaque art martial compte son nombre d'experts et de maitres, mais peu ont tourné cette maitrise jusqu'à faire de leur corps une arme dangereuse. Mark maitrise plusieurs arts martiaux, avec plus ou moins de talent : Sa discipline principale est le Muay Thaï, la boxe thaïlandaise, qu'il pratique avec plus de lourdeur - et le rendant plus lent, mais plus puissant - que la moyenne. Notre combattant a évidemment une bonne maitrise du Close Combat, art martial militaire dont le but est tout simplement d'écraser l'adversaire le plus rapidement possible, à base des coups et prises les plus dangereuses qu'un corps humain puisse produire (bris de membres, attaques des faiblesses anatomique de l'adversaire, etc.).

Mark ne se bat pas de la même manière selon la situation. Lors de combats de divertissement, comme lors des tournois de Free Fight, le bonhomme est principalement tourné vers le Muay Thaï. Cependant, n'étant pas spécialement humaniste, il pourra avoir recourt à certaines techniques de Close Combat pour reprendre rapidement l'avantage. Close Combat qu'il utilise évidemment lorsque sa vie est directement menacée.
Quoi qu'il en soit, Mark n'est pas excessivement rapide. Cependant, il est très résistant et n'hésitera pas à encaisser un coup, pour pouvoir rendre le centuple à son adversaire.

Paradoxalement, le corps de Mark est sa seule arme véritablement efficace. Il n'a pour ainsi dire jamais apprit à se servir d'une arme à feu. Il sait se servir d'un flingue, évidemment, mais n'est certainement pas le meilleur tireur de tous les temps... bien au contraire. Quand aux fusils de toute sorte, il n'en a pour ainsi dire jamais fait l'utilisation. Quand aux armes blanches, Mark ne sait se servir efficacement que du couteau : comme prolongement de ses poings.



Phobie(s):
Aussi étrange que cela puisse paraitre, pour un gaillard de sa trempe, Mark est arachnophobe.
Il est à noter que Mark est aussi émétophobe... en combat, il ne frappera jamais l'estomac de son adversaire, de peur que ce dernier ne vomisse.



Autres:
Mark est d'une constitution particulièrement résistante aux chocs et autres dommages contondants. La douleur n'est pas une véritable handicap pour lui, puisqu'il a apprit à se battre en encaissant les frappes. Du même coup, il semble plus lent à s'épuiser que la moyenne... la vérité c'est qu'il peut ignorer les besoins de son corps assez facilement. Le revers de la médaille, c'est que quand il est à bout, il est vraiment à bout.
Pas de demi mesures.
Il est aussi très costaud. Moins qu'une chimère, évidemment, mais assez pour exploser des côtes d'un seul coup de poing. Ses mains larges, également, sont d'une puissance grotesque : il peut écraser une balle de golf entre ses doigts... alors imaginez une pauvre mimine.



Comment avez-vous connu Hollow Dream ?
Par Tour de Jeu

Ouala, fifiche finie ^^


Dernière édition par Mark Sänger le Jeu 23 Avr - 11:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Acrion
Permission longue durée - In the navyyyy...
avatar

Nombre de messages : 917
Age : 38
Temps passé à Hollow Dream : Elle coule jusque dans mes veines...
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: Mark Sänger   Sam 18 Avr - 11:25

Bienvenue !

Personnage assez intéressant a mon gout ( encore une grosse brute Razz )

Ceci dit, pourrais tu relire un petit peu ta fiche s'il te plait, il manque parfois des mots dans des phrases ce qui rend la compréhension difficile parfois Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mark Sänger
Nouvel arrivant
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 13/04/2009

MessageSujet: Re: Mark Sänger   Jeu 23 Avr - 11:06

Fiche relue et éditée.
Désolé de n'avoir point relu, j'avais pas trop le temps quand j'ai fais la fiche ^^'

Ceci dit, j'ai pas vu où c'que j'avais des mots oubliés, juste quelques erreurs de style et tournures de phrases maladroites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
~Echo~
Narratrice mauvaise joueuse
avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Mark Sänger   Ven 24 Avr - 21:02

Merci pour cette édition Mark, et bienvenu dans notre charmante contrée; je pense qu'en bon être subtil et civilisé, tu y seras très à l'aise.

Pour commencer en fanfare, je te suggère de rejoindre l'îlot numéro sept - et accessoirement ne crains pas les contrées du flood, c'est quelque peu nuisible pour les neurones mais ce n'est pas dangereux. Pas trop.

Evil smile Bon jeu, et bonne chance! Evil smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mark Sänger   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mark Sänger
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Justin Gabriel Vs Mark Selling Vs Rob Van Dam Vs Alex Price Vs Curt Hawkins Vs Drew McIntyre
» Mark The ugly
» Mark Scheifele
» MY IP: mark
» Mark Henry vient parler

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Dream :: LA PREFACE :: Présentations :: Humains-
Sauter vers: